• Le 1 septembre 2011

    Gmail, Calendar et Docs disponibles en mode hors ligne

    Offline Google Mail est une application HTML5 pour Chrome qui va vous permettre de consulter vos mails hors connexion, là ou vous n’avez pas accès à internet. Le mode offline pour Calendar et Docs sera prochainement disponible, sans extension de navigateur.

    Gmail est un très bon webmail, mais depuis l’arrêt de Google Gears en début d’année, il n’était plus possible d’accéder à ses mails hors-ligne. Cette fonctionnalité est aujourd’hui de nouveau présente. Mais, car il y a un mais, pas dans la version desktop de Gmail. Google nous propose, grâce à cette application pour Chrome, l’accès à Gmail sans internet. Vous pourrez facilement lire vos mails, y répondre, chercher et aussi archiver sans avoir besoin d’être connecté à un réseau. Dès que vous retrouvez un accès au web l’extension se charge automatiquement de faire la synchronisation de vos changements et de récupérer vos nouveaux messages.

    Le spam, meilleur ami du blogger en quête d'illustrations.

    Le spam, meilleur ami du blogger en quête d'illustrations.

    L’interface correspond à celle que l’on retrouve sur les tablettes, en attendant la version finale. Elle est entièrement développé en HTML5 et ne nécessite aucun module supplémentaire pour fonctionner. Après l’avoir installé depuis le Chrome Web Store, il vous suffit d’ouvrir un nouvel onglet et de cliquer sur l’icone Gmail Offline pour y avoir accès.

    Deux autres services vont profiter prochainement du mode offline. Il s’agit de Calendar et de Docs.En mode hors-ligne Calendar vous permettra de consulter vos évènements et de répondre aux rendez-vous. Pour ce qui est de Google Docs il sera accessible uniquement en lecture pour le moment. Google a annoncé que l’accès en écriture à vos documents est prévu mais n’est pas encore prêt.

    Pour activer ou désactiver le mode hors-ligne il vous suffit de cliquer sur l’engrenage en haut à droite dans la barre d’accès rapide de Google et de sélectionner la nouvelle option. Cette option n’est pas encore disponible pour tout le monde, le déploiement est prévu sous une semaine pour l’ensemble des utilisateurs. Le mode hors ligne stocke des fichiers sur votre ordinateur, il n’est pas donc pas recommandé d’utiliser cette fonction si vous êtes sur un ordinateur public. Les utilisateurs de Chromebooks et autre ordinateurs mobiles seront ravis par cette nouvelle, même s’il ne s’agit que d’un premier pas.

    Article rédigé par Cyril Francesconi, Bêta Contributeur Zorgloob.

    Publié le 1 septembre 2011 à 2:34 par Luka dans Mise à jour

    Labels : , , , , ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 25 août 2011

    Le bouton +1 se dote de nouvelles fonctionnalités

    Google + poursuit l’avancée de son réseau social en améliorant le bouton +1. Celui-ci vous permet désormais de partager facilement ce que vous aimez.

    Le bouton +1 est devenu aujourd’hui quasiment inévitable tant sa présence est grande sur de nombreux sites et résultats de recherche Google. Cependant, son intérêt restait limité puisqu’il ne servait qu’à signifier aux autres personnes que l’on aimait le contenu présent sur une page.

    Désormais, le bouton +1 s’enrichit de trois grandes nouveautés en nous proposant des fonctionnalités plus intéressantes qu’un simple affichage du nombre de personnes.

    La première va permettre aux internautes utilisateurs de Google+ de partager directement le lien de l’article ou de la page sur leur profil. Ils retrouveront une interface de partage identique à celle du réseau social en gardant toujours cette possibilité de maîtriser le niveau de visibilité par contact(s) ou cercle(s). Il devient donc relativement simple de montrer aux personnes que l’on souhaite les choses que nous aimons à travers le Web.

    Le bouton +1 se dote de nouvelles fonctionnalités

    Le bouton +1 se dote de nouvelles fonctionnalités

    La deuxième fonction s’appelle +Snippets. Celle-ci va vous permettre, en tant que webmaster, de personnaliser le nom, l’image et la description qui va s’afficher dans le contenu partagé afin de mettre en avant par exemple les informations importantes.

    Enfin, la dernière fonctionnalité est appelé Inline annotations. Cette dernière permet, lorsque qu’un utilisateur de Google+ navigue sur une page, d’afficher le nom et la photo des personnes qu’il connaît ayant cliqués sur le bouton +1.

    Pour la mettre en place, rendez-vous sur la page webmasters de Google, choisissez “inline” et vous n’aurez plus qu’à intégrer le code généré sur votre site.

    Toutes les fonctionnalités citées dans cet article ne sont pas encore activées pour tout le monde mais voici cependant une astuce pour y avoir accès : Renseignez votre adresse mail sur la page Google+ plateform preview et vous recevrez directement des liens vers toutes les nouveautés !

    Source : Webmaster Central Blog

    Source : Article rédigé par Cyril Francesconi, Bêta Contributeur Zorgloob.

    Publié le 25 août 2011 à 21:10 par Pierre dans Actualité

    Labels : ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 19 août 2011

    Google Related pour toujours plus d’informations

    Google Related est une extension Chrome qui va vous permettre de trouver des contenus utiles en fonction de la page que vous consultez.

    Cette extension se concrétise sous la forme d’une barre, située en bas de votre écran, qui va contenir un grand nombre d’informations intéressantes et ciblées sur votre page actuelle comme des vidéos, images, cartes, commentaires ou encore évaluations. La firme de Mountain View utilisera évidemment l’algorithme de son précieux moteur de recherche et s’appuiera sur ses nombreux services existants (YouTube, Google Images, Places etc). A noter aussi que Google n’a pas manqué d’y intégrer sa marque sociale avec le bouton +1 pour les utilisateurs qui souhaiteraient partager certains éléments générés par cette nouvelle extension.

    Mais, en pratique, que va apporter Related ?

    Par exemple, sur un site de shopping, Related vous permettra de comparer les prix, voir des produits liés ou consulter certains commentaires et avis d’acheteurs tandis que, sur un site d’actualité, vous aurez plutôt accès à des images ou vidéos complémentaires. Il n’y a maintenant plus besoin de devoir parcourir l’ensemble du web pour trouver ce que l’on recherche vraiment !

    Related possède aussi un grand avantage, malgré l’impossibilité de l’utiliser en navigation privée (le comportement des internautes a besoin d’être analysé pour afficher des résultats pertinents) puisque toutes les informations qu’elle fournit sont consultables sans avoir à quitter la page sur laquelle on se trouve. En effet, ces dernières apparaissent au survol de la souris et, si vous cliquez sur un lien, il s’ouvrira dans un nouvel onglet. Tout a été pensé et fait pour venir en complément et ne pas déranger la navigation habituelle.

    Related est actuellement présent en majorité sur les sites anglais mais Google garantit que son étendue devrait s’accroître très rapidement, peu importe la langue, dans les mois à venir.

    Source : Page officielle Google Related
    Lien pour installer l’extension : http://goo.gl/1rPjP

    Source : Article rédigé par Cyril Francesconi, Bêta Contributeur Zorgloob.

    Publié le 19 août 2011 à 15:08 par Pierre dans Actualité

    Labels : ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 15 juillet 2011

    La presse belge bannie de Google

    Depuis 14h00 ce vendredi, un grand nombre de sites de presse belge (tous ?) a été désindexé de Google…

    La DH, la Libre Belgique, Sudpresse, Lavenir.net, L’Echo, … Un certain nombre de sites d’actualités en Belgique a subitement disparu de l’index de Google ce vendredi 15 juillet vers 14h00, y compris le site d’actualités francophone le plus visité du pays, LeSoir.be.

    Le Soir, selon Google

    Le Soir, selon Google

    Les groupes de presse belges ont toujours eu une relation conflictuelle avec Google, qu’ils accusent de violer le droit des éditeurs. On se souvient qu’en 2006 Google.be avait été contraint d’afficher une publication judiciaire sur sa page d’accueil, une première. Depuis, les sites se sont regroupés sous la bannière de Copiepresse et campent sur leurs positions, tout comme Google.

    Le 5 mai dernier, la Cour d’Appel de Bruxelles a confirmé la condamnation de Google pour contrefaçon. Les éditeurs, principalement francophones, ne souhaitaient plus voir leurs sites indexés dans Google Actualités, mais les voila désindexés du moteur de recherches. Y a-t-il un lien de cause à effet ? Probablement, mais cela reste à confirmer.

    C’est la deuxième bannissement massif de Google contre des sites qui ne violent pas forcément leurs règles, après celui qui a touché les 11 millions de sites en « .co.cc » au début du mois.

    Édition à 16h42 : Nous n’avons pas encore obtenu de réponse de la part de Google concernant cette affaire mais nos confrères de la RTL.be ont reçu un communiqué de la part de la multinationale. Ce boycott est dû au fait que Google refuse de payer les 25000 euros qui lui réclame le Tribunal pour cette affaire de contrefaçon devrait payer 25000 euros en cas d’infraction à la condamnation. Google campe une fois de plus sur ses positions en affirmant que Google News ne viole pas le droit d’auteur.

    Édition du samedi 16 juillet : Voici la déclaration officielle de Google :

    Pour nous conformer à la récente décision de la Cour, nous sommes en train de retirer les éléments relatifs à Copiepresse de notre indexation. Nous sommes au regret de devoir procéder ainsi. Toutefois, nous demeurons ouverts pour travailler dans le futur avec des membres de Copiepresse.
    Si nous conservions des contenus dans notre index, nous pourrions être potentiellement redevables d’amendes de 25 000 € par infraction. Nous serions ravis de pouvoir inclure à nouveau Copiepresse s’ils manifestaient leur souhait d’apparaître dans Google Search tout en renonçant aux pénalités potentielles

    Effectivement, l’entreprise Google est dans son droit puisqu’elle applique à la lettre la décision de justice. Néanmoins, le cœur de l’affaire a toujours concerné Google Actualités et la recherche web n’est qu’une petite partie du dossier. En Belgique comme ailleurs, Google News n’a jamais fait l’unanimité.

    Toutefois, comme le rappelle le chef d’édition du Soir en ligne Philippe Laloux, Google News fait désormais partie de Google Search dans le cadre de la recherche universelle, par conséquent on peut comprendre la solution radicale de la firme américaine. « C’est une procédure inutile et même vexatoire car Google est parfaitement au courant du fait que Copiepresse n’a pas attaqué le fonctionnement de son moteur de recherche lui-même » explique le juriste du groupe Rossel qui édite Le Soir.

    En Italie, relate Le Soir, les éditeurs avaient attaqué Google devant le conseil italien de la concurrence, qui a décrété que Google ne pouvait exclure les journaux de ses moteurs de recherche sous prétexte qu’ils ne voulaient pas être référencés sur Google News.

    En attendant des jours meilleurs, l’équipe du Soir avait eu la bonne idée de créer un compte Google Plus pour partager leurs actualités. Quelques heures plus tard, il était déjà fermé… En revanche celui de Sudpresse est toujours opérationnel à cette heure. En attendant, ce n’est pas Google qui va freiner l’actualité on ne peut plus étrange du plat pays !

    Édition du lundi 18 juillet : Google France nous annonce par le biais d’un communiqué qu’un accord a été trouvé avec Copiepresse pour que les sites de presse belges soient réindexés.

    Nous sommes ravis que Copiepresse nous ait donné aujourd’hui l’assurance de pouvoir inclure à nouveau leurs sites dans notre index de recherche Google sans devoir appliquer les pénalités ordonnées par la justice. Nous allons donc procéder à la ré-indexation de ceux-ci le plus rapidement possible. Nous n’avons jamais eu la volonté d’exclure les sites de notre index mais nous étions tenus de respecter le jugement du tribunal, à moins que Copiepresse n’intervienne. Nous demeurons ouverts pour travailler en collaboration avec les membres de Copiepresse à l’avenir.

    Tout est bien qui finit bien. Mais cette mesure, prise une veille de week-end, fais plus penser à une menace qu’à une simple application bornée de la loi. En effet, comme le rappelle une représentante de Copiepresse : « Nous leur avons simplement réaffirmé ce qu’ils [Google, ndlr] savent depuis 2007 : nous n’attaquons pas – et n’avons jamais attaqué – le référencement. »

    Source : Merci Julien ! Et merci l'équipe de Tumblr pour le blog sur les actualités belges.

    Publié le 15 juillet 2011 à 16:09 par TOMHTML dans Actualité

    Labels : , ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 8 juillet 2011

    Google Street View à Monaco

    Après une importante mise à jour mondiale la semaine dernière et une autre en Suisse ce mercredi, Google Street View est une fois de plus actualisé aujourd’hui avec l’ajout des clichés de la Principauté de Monaco.

    Google annonce le lancement de Street View pour Monaco, qui permet de visualiser des panoramiques à 360 degrés et d’arpenter les rues de la célèbre principauté.

    Dans les régions où Street View est disponible, vous voyez les rues en zoomant jusqu’au niveau le plus bas sur Google Maps ou en faisant glisser le bonhomme orange situé à gauche de la carte sur une rue surlignée en bleu. Vous pouvez consulter un restaurant avant de vous y rendre, planifier un voyage, organiser des points de rencontre, obtenir de l’aide pour un devoir de géographie ou tout simplement explorer votre ville pour mieux la connaître.

    Lancé initialement en mai 2007, Street View est maintenant visible dans 27 30 pays et remporte un vif succès dans le monde entier [sauf auprès des associations et organismes de protection de la vie privée, ndlr].

    À l’instar des particuliers, les entreprises peuvent bénéficier de la technologie Street View en intégrant Google Maps directement dans leur site gratuitement pour promouvoir, par exemple, une chaîne d’hôtels, une librairie ou un restaurant.

    Anne Gabrielle Dauba Pantanacce, porte-parole de Google France, explique : « Google Street View étant très apprécié par les utilisateurs de nos cartes dans le monde entier, nous sommes ravis d’étendre notre couverture de Street View à Monaco. La célèbre principauté peut maintenant être explorée virtuellement, de la place du Casino à la marina. Street View permettra à des personnes du monde entier de visiter des lieux à Monaco qu’elles n’ont peut-être pas eu la chance de découvrir auparavant. »

    Monaco, vue de la baie

    Monaco, vue de la baie

    TOMHTML, porte-parole de Zorgloob France, explique : « Aussi intéressant que Google Street View puisse l’être, impossible d’y trouver Albert de Monaco et on ose penser que Charlène en aurait eu bien besoin la semaine dernière pour sa prétendue tentative d’évasion. Une grande partie des clichés concerne des ouvriers travaillant sur les chantiers, des tunnels et des camions poubelles monégasques, mais vous aurez parfois l’occasion de tomber sur un splendide panorama. »

    Source : tiré d'un communiqué de presse de Google France

    Publié le 8 juillet 2011 à 15:06 par TOMHTML dans Communiqué de presse

    Labels :

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 1 juillet 2011

    Au tour de Gmail d’avoir la nouvelle interface

    On change tout chez Google !

    Voila que maintenant c’est au tour de Gmail de changer d’apparence. Du moins si vous le souhaitez. Rendez vous dans les paramètres de votre compte Gmail, et sélectionnez l’un des deux thèmes Preview…

    Nouveau Gmail

    Nouveau Gmail

    Publié le 1 juillet 2011 à 2:28 par Luka dans Actualité

    Labels : ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 30 juin 2011

    De Google Plus à un nouveau design général

    Tous les services google changent suite au lancement de Google Plus

    Il y a quelques semaine, tout à commencé par une nouvelle bare de navigation sombre sur quelques services Google. Mais depuis hier, c’est tous les services Google qui sont en pleine mutation. Habituez vous y, l’identité visuelle de Google évolue, et devient plus cohérente.

    Les couleurs dominantes sont maintenant le gris foncé, le gris clair, le bleu et le rouge.

    1 – Barre de navigation

    La nouvelle barre de navigation, que vous retrouvez en haut des services Google est maintenant sombre et inclus toujours l’icone de paramètres ainsi que le profil de votre compte si vous êtes connecté. Certains services comme Gmail ou Scholar n’ont pour le moment pas reçu cette mise à jour.

    Barre sombre de navigation

    Barre sombre de navigation

    2 – Barre Google Plus

    Si vous avez accès à Google Plus, la barre de navigation évolue encore plus et devient un outil de partage et de notification pour le réseau social de Google.

    Interface de Google Plus - Barre de navigation

    Interface de Google Plus - Barre de navigation

    3 – Maps

    Google maps change également, et est le premier service avec cette nouvelle interface. Certains éléments qui étaient des liens deviennent des boutons avec une icone comme la recherche, l’impression ou la génération de lien. Notez que les labs sont envoyés dans le menu « rouages » en haut à droite de la barre de navigation.

    Nouvelle interface Maps

    Nouvelle interface Maps

    4 – SERP

    Les pages de résultats et la page d’accueil de Google évoluent également. Le seul point discordant, au niveau de la couleur, sont les publicités des SERP, d’un orange non habituel (dans cette nouvelle charte graphique).

    Nouveaux SERP

    Nouveaux SERP

    5 – Calendar

    Voici la nouvelle interface de Calendar, beaucoup plus sobre qu’auparavant. Je ne l’ai pas encore sur mon compte, je reprends donc une capture de Hebbet sur Blogoscoped.com.

    Nouvelle interface de Calendar

    Nouvelle interface de Calendar

    6 – Pages d’aide

    Les pages d’assistance de Google suivent également le mouvement, un exemple avec celle de gmail.

    Centre d'aide

    Centre d'aide

    7 – Pages mobiles

    L’interface mobile (Android/iOS) évolue également avec une nouvelle navigation par onglets. Image Frandroid.

    Des onglets et des icones

    Des onglets et des icones

    Publié le 30 juin 2011 à 0:14 par Luka dans Actualité

    Labels : , , , ,

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 29 juin 2011

    Partage d’invitations Google Plus

    Comment être invité rapidement !

    Vous attendez une invitations Google Plus ? Ou vous avez la chance d’en avoir déjà une ? Nous vous proposons de partager ces invitations avec d’autres lecteurs et fans de Google. Pour cela, rien de plus simple. Si vous avez une invitation en trop, envoyez la à plus CHEZ zorgloob.com. Si vous cherchez une invitation, inscrivez vous dans le formulaire ci dessous. Dès que nous recevons une invitation, nous l’envoyons à la personne la plus haut dans la liste des demandes.

    Édition du 22 septembre : Les invitations sont maintenant inutiles ! Tout le monde peut s’inscrire sur google.com/+ directement

    Publié le 29 juin 2011 à 14:32 par Luka dans Actualité

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 28 juin 2011

    Google lance Google plus

    Concurrence frontale avec Facebook.

    Aujourd’hui Google lance Google Plus, un nouveau service social de partage de liens et autres vidéos en concurrence directe avec Facebook. Quelques éléments de ce nouveau service semblent vraiment novateurs comme « Cercles » ou encore le chat vidéo multiple.

    On aurait bien aimé vous en parler plus, mais les équipes de Google France n’ont pas pensé à nous envoyer des invitations. On va donc attendre patiemment comme vous d’être invités…

    Edition à 23h25 : Voici le test de Cyprien sur Google plus.

    Publié le 28 juin 2011 à 22:51 par Luka dans Actualité

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets

  • Le 14 juin 2011

    Recherche Google par Image

    Quand Google se transforme en TinEye…

    Au cours de la conférence de presse « Inside Search », pendant laquelle était annoncé Instant Pages, Google a dévoilé sa nouveauté la plus bluffante du jour : Search by Images.

    Imaginez que vous possédiez une photo (numérique ou numérisée) d’un paysage et que vous aimeriez savoir où elle a été prise. Malheureusement elle ne contient aucune légende, aucune note, aucune donnée EXIF. Que faire ? Google apporte ce soir la solution avec Recherche par Image, qui devrait être actif pour tous les utilisateurs dans le courant de la nuit.

    C’est tout simple : il vous suffit de glisser-déposer votre photo dans le champ de recherche de Google Images, ou de copier-coller son URL dans ce même champ, ou même d’uploader le fichier. Google recherche alors des images correspondantes, et vous pourrez savoir que la photo présente a été prise, par exemple, près des falaises d’Etretat grâce à leur forme reconnaissable.

    La recherche par image est conçue pour fonctionner avec n’importe quel contenu correctement décrit sur le Web, explique l’aide de Google. De ce fait, les résultats seront probablement plus pertinents s’il s’agit d’images ou de peintures célèbres que s’il s’agit d’images personnelles comme le dernier dessin de votre enfant.

    Lors de la conférence il a été précisé que les images ne seront pas rendues publiques, qu’elles sont traitées avec les mêmes contraintes de confidentialité que les autres requêtes textuelles et qu’elles ne serviront pas à faire de la reconnaissance faciale.

    Lorsque vous lancez une recherche par image, les résultats qui s’affichent ne se présentent pas de la même manière que ceux obtenus lors d’une recherche classique sur Google Images ou sur le Web. La principale différence réside dans le fait que des résultats autres que des images peuvent s’afficher, tels que des pages Web susceptibles d’avoir un rapport avec l’image de votre recherche. Les éléments disponibles sur votre page de résultats varient selon la recherche effectuée et les informations correspondant le mieux à cette dernière.

    Éléments susceptibles de s’afficher

    • Image d’aperçu : version plus petite de l’image que vous recherchez (notez que si vous revenez sur cette page de résultats au bout d’un certain temps, il se peut que cette image ne soit plus affichée).
    • Hypothèse la plus probable : si notre système détecte une description textuelle de votre image, il l’affiche sous forme de lien pour vous permettre de pousser votre recherche plus avant. Les premiers résultats Web peuvent également s’afficher pour cette requête textuelle. Pour modifier votre recherche, modifiez l’hypothèse la plus probable ou complétez-la en saisissant votre texte dans la barre de recherche.
    • Images similaires : groupe d’images similaires à celle de votre recherche. Cliquez sur le lien pour afficher d’autres images similaires.
    • Pages contenant des images identiques : pages Web affichant votre image.
    • Autres recherches liées à cette image : si plusieurs descriptions de type « hypothèse la plus probable » sont détectées par notre système, elles s’affichent sous la forme de liens au bas de la page. Cliquez sur l’un d’eux pour afficher tous les résultats de cette requête.

    Lors de la conférence, il a été montré que le moteur était capable de reconnaitre dans une image (pourtant de mauvaise qualité) le logo d’une entreprise portuaire. Pareil avec une image basée sur un même, le « Y U NO Guy » par exemple.

    Des extensions Chrome et Firefox sont déjà disponibles pour vous permettre de faire un clic-droit sur n’importe-quelle image du web et de rechercher des images similaires.

    Cette nouveauté de Google Images nous rappelle non seulement l’application Goggles, disponible pour Android, mais aussi le très pratique moteur de recherches TinEye.com qui voit là un concurrent de taille à son business.

    Par ailleurs, vous pouvez activer Google Instant pour Google Images dans la page des expériences de Google.

    Publié le 14 juin 2011 à 20:55 par TOMHTML dans Nouveau produit

    Labels :

    Ajouter mon commentaire Lien permanent Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Digg Partager sur Delicious Partager sur Stumble Upon Partager sur technorati Abonnez vous à nos commentaires Abonnez vous à nos billets