Le 27 mars 2011

Les cantonales n’intéressent personne : vraiment ?


Les cantonales n’intéressent personne : vraiment ?

Ce dimanche, c’est le deuxième tour des élections cantonales. Le taux d’abstention prouverait que les français ne s’intéressent pas à ce scrutin. Qu’en disent les outils de Google ?

Selon un sondage CSA effectué la semaine dernière, 76% des électeurs ne s’intéressent pas ou peu à la campagne pour les élections cantonales. S’en sont suivis de nombreux débats sur ce constat. Les médias, quant à eux, préfèrent mettre l’accent sur l’actualité plus vendeuse : Libye, Japon, menace nucléaire, retour de Ribery en équipe de France et autres frasques de pseudo-VIP…

Mais est-ce que tout ceci intéresse les français plus que les élections cantonales ? Rien n’est moins sur.

Google Insights for Search est un outil qui permet connaitre l’évolution du nombre de fois que des mots sont recherchés sur Google. Pour commencer, comparons les cantonales à la Libye. Les chiffres les plus récents datent du mercredi 23 mars, le premier tour des élections s’est déroulé le dimanche 20 mars.

Cantonales 1 - 0 Kadhafi

Cantonales 1 - 0 Kadhafi

Certes, avant le jour du scrutin les recherches relatives au cantonales étaient relativement peu nombreuses comparées au pic affiché le jour du scrutin et le lendemain, mais elles étaient bien présentes et tenaient la corde avec celles liées à la Libye. Comparons à présent avec le Japon et la catastrophe qui a touché ce pays.

Les cantonales éclipsent le Japon

Les cantonales éclipsent le Japon

Le jour du séisme et du tsunami, les requêtes relatives au Japon ont évidemment explosé. Cela a continué plus d’une semaine avant que les cantonales soient le sujet de recherches préféré des internautes français, avec pratiquement le même nombre de requêtes. Pendant l’entre-deux tours, on constate un intérêt croissant pour le nuage radioactif et une diminution des requêtes pour les cantonales. Cette tendance va-t-elle se renforcer ce week-end ? Mystère, mais il y a fort à parier qu’un nouveau pic sera visible pour ce dimanche…

D’une manière générale, l’outil Insights for Search de Google permet de connaitre les requêtes ayant connu la plus forte progression au cours de ces sept derniers jours. Voici le classement :

  1. resultats cantonales 2011
  2. résultats cantonales 2011 (notez l’accent qui fait la différence, ndlr)
  3. nuage radioactif france
  4. cantonales 2011
  5. elections cantonales
  6. nuage radioactif
  7. carré viiip
  8. libye
  9. lybie (fallait s’y attendre…)
  10. firefox

Le résultat est sans appel… Du côté des autres outils mis à la disposition par Google, on peut citer Youtube Trends Dashboard qui fournit des statistiques sur les vidéos les plus vues et les plus partagées. Et justement, parmi les vidéos les plus partagées en France ces dernières 24 heures, la seule qui ne soit pas un clip musical ou une publicité est un reportage sur le candidat le plus âgé des élections cantonales.

Toutefois, tous les signes ne vont pas dans ce sens. Ainsi, l’autocomplétion de Google Actualités, qui est très réactive aux recherches des internautes, ne propose le mot « cantonales » en première suggestion que lorsque l’on entre ses cinq premiers caractères, l’expression « élections cantonales » au bout de six caractères…

Peut-être que tout compte fait, les français s’intéressent à ces élections cantonales plus que ne laissent entendre les médias nationaux. Médias principalement basés à Paris, là où il n’y a pas d’élections cantonales d’où un intérêt bien plus faible…

Les cantonales en France en mars 2011

Les cantonales en France en mars 2011

Publié le 27 mars 2011 à 0:04 par dans Actualité

Labels :

3 commentaires

  1. eeeoui a dit :

    Même si Google est ce qui représente le mieux le Web, particulièrement en France (et Europe) où Google atteint les 90% de PDM de recherche en ligne, je suis pas certain que les internautes qui s’intéressent aux cantonales soient représentatifs de la population réelle.

    Notamment, certains partis et les internautes de ces partis sont très actifs sur le web, voyant ce dernier comme un moyen de communication plus neutre (et plus juste) par rapport aux médias traditionnels. Par conséquent, le taux d’utilisation du web est aussi représentatif que l’inégalité d’utilisation du web par les partis politiques. On peut voir que par exemple le FN totalise un nombre de fan sur Facebook 2 fois supérieur au PS, alors que les soutiens réels sont à l’opposé de ce constat.

    Du coup, j’ai l’impression que les internautes qui s’intéressent aux cantonales sur le web sont davantage une classe politique qui adhère aux partis actifs sur le web, et ils totalisent à eux seuls un nombre très élevé de requêtes !

    Mais si « on » s’intéresse particulièrement aux cantonales, je pense malheureusement que ce n’est pas pour les cantonales elles mêmes mais surtout pour établir et évaluer les divergences politiques et leurs poids au vue des élections présidentielles de 2012.

    Les outils Google à la Google Trends se retrouvent être des moyens très efficaces, c’en est impressionnant, d’autant plus que Google communique par ses divers outils (Google Maps) les résultats d’élections. On peut parler de travail exemplaire au final, c’est à féliciter.

  2. On ne peut pas vraiment dire que les cantonales aient éclipsé le Japon puisqu’il n’était déjà plus d’actualité (ou peu). Les médias ont exploité la catastrophe pendant à peu près 7 jours à peine (du 11 au 17 mars), après quoi c’est la révolution libyenne qui a été remis sur le devant de la scène…

  3. ventords a dit :

    D’accord sur la prise en compte du QF, c’est une avancée sociale possible ou une moindre reculade masquant l’acceptation de la fin du principe d’égalté et de gratuité de l’école.
    On peut aussi regretter que les différents départements puissent avoir des droits différents sur ce sujet !
    Comme quoi tout est à revoir !
    http://paintzoomfacts.com