Le 1 octobre 2010

Google sur les traces de Bit.ly


Google sur les traces de Bit.ly

De simple « Web service », Goo.gl devient un réducteur d’URL digne de ce nom !

Le raccourcisseur d’URL de Google, Goo.gl, se tourne enfin vers les utilisateurs pour qu’ils puissent créer et gérer facilement des petits liens sans passer par une API ou autre moyen dévié, annonce ce soir le blog Google Social.

Lancé en décembre 2009, ce service qui reprend le principe de TinyURL n’avait pas d’interface propre, aucun moyen pour l’internaute de générer des liens autrement que par des extensions Firefox / Chrome. Il a été abondamment utilisé depuis sur Twitter, notamment par le service FeedBurner.

En vous rendant dès maintenant sur la page d’accueil de Goo.gl, vous pourrez entrer une adresse internet dans le champ principal. Le fait de valider génère l’URL réduite. URL que vous pouvez publier partout et sans crainte, car Google assure qu’un système anti-spam vous protège des redirections malhonnêtes, que son service est opérationnel pratiquement 100% du temps et qu’il est bien plus rapide qu’à ses débuts.

Plus fort encore, Goo.gl fournit des statistiques sur les clics. C’est en effet le nerf de la guerre pour les différents acteurs du marchés (Bit.ly principalement, mais aussi ow.ly, is.gd, .to, ). Même Twitter (t.co), Facebook (fb.me) et Youtube (youtu.be) s’y sont mis.

Lien vers un article de Zorgloob publié sur @Zorgloob

Lien vers un article de Zorgloob publié sur @Zorgloob

Outre le nombre de clics, « Google url shortener » comptabilise les sites refer(r)ers, les pays des visiteurs, leurs navigateurs et leurs systèmes d’exploitation. Le code QR (pour les téléphones portables) du lien est affiché dans le coin supérieur droit de chaque page de statistiques.

Si vous possédez un compte Feedburner, toutes les URL raccourcies générées grâce à ce service sont automatiquement reprises sur la page d’accueil de Goo.gl. Néanmoins les plus anciennes statistiques remontent à il y a dix jours.

Malgré tout, il en faudra plus pour concurrencer le leader du marché, Bit.ly, qui reçoit plus de cinq milliards de clics par mois et qui est soutenu financièrement par plusieurs milliers de comptes Pro. Ce concurrent permet en effet de gérer d’autres noms de domaines pour ses clients, comme « nyti.ms » pour le New York Times.

Néanmoins, les administrateurs de comptes Google Apps peuvent activer l’extension « Short Links » pour leurs sites web, qui est l’équivalent plus ancien et plus léger de « Google url shortener » avec leurs propres noms de domaines comme le fait Bit.ly. Une fusion entre « Google url shortener » et le greffon « Short Link » pourrait éventuellement concurrencer davantage les acteurs de ce marché en pleine explosion.

Publié le 1 octobre 2010 à 0:23 par dans Nouveau produit

Labels :

4 commentaires

  1. TOMHTML a dit :

    Notre confrère Ionut indique sur son blog qu’il suffit d’ajouter le suffixe « .info » après n’importe quelle adresse générée par Goo.gl pour obtenir ses statistiques, même lorsque ce n’est pas vous qui avez créé cette adresse à l’origine.

    Exemple : http://goo.gl/k4Gj ==> http://goo.gl/k4Gj.info

  2. ¥€$ a dit :

    Ah oui c’est vrai… http://goo.gl/KZlq

  3. Aurélien a dit :

    C’est marrant comment un service en apparence anodin (le raccourcissement d’URL) devient incontournable sur toute la toile au point que tous les grands acteurs s’y mettent, le oueb évolue décidément très vite et c’est pas facile d’anticiper les tendances futures !

  4. coco a dit :

    C’est l’occasion de se rendre compte de l’efficacité de Google New Products…

    http://www.google.com/search?q=site:http://www.google.com/newproducts/+%22google+url+shortener%22