Le 30 septembre 2010

Youtube et la SACEM se mettent d’accord


Youtube et la SACEM se mettent d’accord

D’une durée de deux ans, ce contrat est « en faveur des auteurs, compositeurs, éditeurs et internautes », selon la firme.

Un communiqué de presse vient d’être émis par Google France. Il signale la signature d’un contrat entre la plate-forme vidéo et la société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Ce contrat couvre la diffusion en France sur la plateforme vidéo en ligne du répertoire musical mondial, et notamment les répertoires anglo-américains des éditeurs multinationaux, ainsi que des autres œuvres gérées par la SACEM, depuis le lancement de YouTube jusqu’à fin 2012.

Grâce à cet accord, les auteurs, les auteurs-réalisateurs, les humoristes, les compositeurs et les éditeurs de musique dont le répertoire est géré par la SACEM vont être rémunérés pour la diffusion de leurs œuvres sur YouTube.

Cette initiative s’inscrit en ligne avec la volonté constante de YouTube de soutenir la création et valoriser les œuvres des artistes disponibles en ligne. En France et dans le monde, YouTube offre un choix très diversifié de contenus aux utilisateurs et la musique est un élément essentiel de cette offre.

Bernard Miyet, Président du Directoire la SACEM, précise : « Cet accord démontre à nouveau la volonté de la SACEM de favoriser l’usage licite des œuvres sur internet, en particulier sur les sites de partage vidéos. Il était en effet essentiel et symbolique que ce vecteur majeur d’échanges entre internautes qu’est YouTube permette aux créateurs d’être rémunérés lorsque leurs œuvres sont découvertes et appréciées sur ce site. Je me félicite que l’ouverture d’esprit de chacun et une volonté commune d’aboutir à un résultat équilibré nous ait permis de surmonter les difficultés inhérentes à la négociation d’un accord relatif à ce modèle innovant mais complexe. »

Christophe Muller, Directeur des partenariats YouTube Europe du Sud, de l’Est et Moyen-Orient, ajoute: « Depuis le lancement de YouTube en Europe, nous avons travaillé dur pour forger des relations solides qui permettent aux utilisateurs de découvrir de nouveaux contenus musicaux et d’écouter leurs chansons préférées sur le site. Nous sommes très contents d’avoir signé cet accord avec la SACEM, qui permettra à ses membres de toucher de nouveaux revenus grâce au site et de faire émerger de nouveaux talents. »

On vous fait grâce des commentaires enjoués d’Alain Chamfort et de David Guetta.

Vous remarquerez qu’au final aucun détail du contrat est révélé, hormis le fait qu’il prendra fin en 2012. Étrange étrange… L’accord porte sans doute sur le partage des revenus générés grâce aux publicités, mais cela n’est même pas précisé explicitement. Affaire à suivre…

Publié le 30 septembre 2010 à 15:12 par dans Communiqué de presse

Labels :

2 commentaires

  1. Didier DURAND a dit :

    Effectivement, la question est comment vont-ils être rémunérés? A part la pub, je ne vois pas: il va donc falloir mettre en place à fond le système des ID youtube.

    C’est donc effectivement à suivre!…

    Malgré tout je ne note que Youtube arrive à ses fins pour garder un max de contenus sur son site: l’opiniatreté paie!

    didier

  2. TOMHTML a dit :

    Ce qui m’intrigue le plus, c’est le fait que ce soit applicable « depuis le lancement de Youtube », autrement dit retroactif. Google a du mettre la main au porte-monnaie, et pas qu’un peu…