Le 15 septembre 2010

Violation de vie privée : nouveau scandale chez Google


Violation de vie privée : nouveau scandale chez Google

Un ingénieur de Google a abusé de ses autorisations pour s’introduire dans les comptes Gmail de certaines personnes, des enfants…

Le site américain Valleywag a révélé qu’un ingénieur de Google avait été récemment licencié par son entreprise pour avoir « violé la stricte politique interne de respect de la vie privée », selon un communiqué de la firme.

David Barksdale, technicien d’élite de 27 ans basé à Kirkland (près de Seattle), faisait partie des administrateurs système de Google. Il a été remercié en juillet dernier suite à ses agissements. L’entreprise a confirmé les informations dévoilées cette nuit.

David Barksdale - (c) Gawker

David Barksdale - (c) Gawker

On ignore l’ampleur des abus Barksdale, admet Valleywag, mais dans au moins quatre cas il a espionné des comptes Google des mineurs sans leur consentement, selon une source proche de l’affaire. Lors d’un incident impliquant ce printemps un garçon de 15 ans avec qui il avait lié une amitié, l’ingénieur a fouillé dans les logs de Google Voice, le service téléphonique de Google, après que le garçon ait refusé de lui dire le nom de sa nouvelle petite amie. Après avoir accédé au compte de l’enfant pour récupérer son nom et son numéro de téléphone, David Barksdale s’est moqué de l’enfant et l’a menacé d’appeler sa nouvelle copine.

Dans d’autres cas impliquant des adolescents des deux sexes, David Barksdale a montré une tendance similaire à la violation de la vie privée, selon notre source. Il a consulté les listes de contacts et de transcriptions de discussions en ligne. Dans un autre cas, David Barksdale s’est débloqué d’une liste de contacts Gtalk, alors même que l’adolescent en question avait pris des mesures pour couper les communications avec l’ingénieur de Google.

Toujours selon Valleywag, le harcèlement David Barksdale ne semble pas être de nature sexuelle, bien que sa communication en ligne avec les mineurs (par exemple en invitant les enfants mineurs à aller au cinéma avec lui) fait preuve d’un jugement extrêmement discutable de la part de cet homme.

Les administrateurs système chargés de la fiabilité du site (SRE), dont faisait partie M. Barksdale, ont accès à énormément de données confidentielles. Ils ont en effet pour tâche que tout soit opérationnel et que les données ne soient pas corrompues. « Google ne surveille pas de près les SRE pour détecter les accès non-autorisés aux comptes clients, car ils sont généralement considérés comme des ingénieurs hautement expérimentés à qui on peut faire confiance », explique un ancien membre du personnel de Google à Valleywag.

Voila de quoi donner des arguments de poids à tous les groupes de pressions qui s’opposent à Google et qui dénoncent les données que la firme californienne collecte…

Publié le 15 septembre 2010 à 9:01 par dans Actualité

Labels : , ,

13 commentaires

  1. pfiou a dit :

    C’est sûr, il n’y a que Google pour faire ça.
    C’est sûr, il n’y a que Google pour faire une erreur comme celle ci.
    C’est sûr, les autres grandes firmes n’ont jamais eu de problème avec leurs salariés.

    C’est sûr maintenant, Google est pédophile…

    Bref, je cautionne pas, c’est vrai, mais quand même il faut relativiser, ce genre de cas peut se trouver n’importe ou et n’importe quand.

  2. TOMHTML a dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec toi pfiou.
    Mais ce qui fait toute la différence ici n’est pas que l’ingénieur se soit introduit dans le compte des autres, c’est qu’il s’est servi de ça pour les « harceler ». Et ça, ça n’arrive pas tous les jours, il faut bien l’admettre.

    PS : Google a admis qu’un autre employé avait été viré pour la même raison il y a quelques temps, mais cela ne concernait pas des mineurs.

  3. TOMHTML a dit :

    La vraie question finalement c’est : comment ce pauvre homme va faire pour trouver un nouveau job ?
    Car le premier recruteur qui va taper son nom sur Google va obligatoirement tomber sur cette affaire… Ouch !

  4. pfiou a dit :

    C’est vrai !
    Mais j’imagine qu’il sera au moins pris pour des compétences techniques à zéro responsabilité… ou pour ses connaissances de fonctionnement chez Google pour la concurrence.

    Sinon il est fini ! Ouch comme tu dis 🙂
    La presse l’a tué en tout cas, mais il l’a cherché…

  5. Jean-no a dit :

    Les administrateurs système ont toujours eu un pouvoir énorme. Habituellement, ils savent que, comme le disait l’oncle Ben de Peter Parker, « à un grand pouvoir correspondent de grandes responsabilités » ou au moins, qu’il ne faut pas se faire prendre la main dans le sac 🙂

  6. DigitAriel a dit :

    Il est clair qu’il y a forcément un danger car si les données sont stockées c’est forcément pour être accessibles. Donc à priori on peut être sûr que tôt ou tard il y aura détournement par quelqu’un de peu scrupuleux.
    Mais publier la photo de la personne en question n’apporte pas grand chose…

  7. […] Zorgloob » Violation de vie privée : nouveau scandale chez Google […]

    Backlink
  8. Discodog a dit :

    Pfiuu c’est chaud et bien fait pour sa gueule!

    PS: Bah tu es nofollow? :s

  9. l'Ours a dit :

    il est carrément inconscient (ou malade), la gars, comment pouvait-il imaginer une seule seconde pouvoir continuer ces agissements en toute impunité ? non, franchement, je pense que le David en question a des troubles psychologiques…

  10. […] Violation de vie privée : nouveau scandale chez Google – Zorgloob […]

    Backlink
  11. YvanDupuy a dit :

    ils vont finir par devenir, les employés de google!

  12. […] contre partie de pouvoir éventuellement être espionné ou harcelé, il y a du bon à donner ses informations personnelles à Google. Outre le fait d’avoir de […]

    Backlink
  13. […] Google Buzz et ses fuites de données à répétition, des rumeurs de copinage avec la CIA, des ingénieurs virés pour avoir fouillé dans des comptes personnels, … Les critiques envers Google concernant la […]

    Backlink