Le 1 mai 2010

Google Street View : direction la Croatie


Google Street View : direction la Croatie

Les problèmes politico-judiciaires de Google dans certains pays ne freinent pas l’expansion de ce programme dans les autres…

La Croatie sera sans nul doute le prochain pays européen photographié par Google. Même si aucun communiqué n’a été émis par la multinationale à ce sujet, Google est d’ores-et-déjà en train de recruter des personnes pour conduire les tricycles de la firme.

L’offre d’emploi d’Adecco ne mentionne pas directement Google mais parle du « plus célèbre moteur de recherches d’Internet »… Il est clairement indiqué que le travail se déroulera en Croatie, dans la région de Zagreb pour commencer, pour une durée de trois à quatre mois. On ne sait pas si les fameuses « Google cars » seront également de la partie.

Google Street View : en vert les pays photographiés, en bleu ceux dont les photos sont déjà en ligne

Google Street View : en vert les pays photographiés, en bleu ceux dont les photos sont déjà en ligne

La Croatie est donc le 21ème pays européen concerné par le projet Google Street View. Un projet qui ravit beaucoup de personnes, et en inquiète quelques autres, notamment en Allemagne. Les véhicules de Google ont photographié les rues de ce pays dès 2008 et le font encore aujourd’hui, pourtant aucune vue n’a été publiée à ce jour. Et pour cause, le gouvernement allemand fait sans cesse pression pour retarder sa mise en ligne.

Le Street View allemand a ainsi essuyé de nombreuses critiques, venant principalement du gouvernement et de quelques associations de « protection » de la vie privée. Google a accepté de mettre en place un système de recueil des plaintes des gens d’Outre-Rhin pour qu’ils puissent demander la suppression de photos où ils apparaitraient avant même la mise en ligne de celles-ci (sic!) et de dévoiler la liste des endroits où circulent ses voitures. Ils ont même relooké leur voitures à plusieurs reprises pour qu’elles paraissent moins suspectes.

À ce stade, les premières vues panoramiques de Berlin auraient pu être disponibles sur Google Maps dès la fin de cette année. Mais ce ne sera sans doute pas le cas.

C’est la révélation que Google utilisait ses voitures pour enregistrer les identifiants des boîtiers Wifi qui a mis le feu aux poudres. Ilse Aigner, la ministre de la communication, a appelé les Allemands à se défendre contre Google. Le groupe américain, décidément peu enclin à se rebeller contre le gouvernement local contrairement à ce qu’il a fait en Chine, a plié une fois de plus. Aucune image ne sera publiée tant que toutes les demandes de retrait n’auront pas été examinées, y compris les plaines collectives des municipalités. Sachant que les Allemands n’ont qu’un simple formulaire à remplir (ou e-mail à envoyer) pour qu’une photographie soit supprimée et que cela ne va pas cesser de si tôt, vous ne risquez pas de voir les vues à 360 degrés de Stuttgart ou de Hambourg prochainement…

source Information basée sur un article de Tportal.hr, via Wikipedia.

Publié le 1 mai 2010 à 22:26 par dans Actualité

Labels : , ,

4 commentaires

  1. du sud ouest a dit :

    Depuis le temps que certains pays (ici sur la carte en vert) ont commencé à être photographiés et que aucune image n’a été publié, il va y avoir de sacrés changements dans les mois qui arrivent je pense.

  2. TOMHTML a dit :

    Tu as raison, le souci c’est que Google dispose de toutes les données traitées depuis longtemps, mais ne les divulgue qu’une fois par mois… :-/

  3. […] ainsi amassé 600 gigaoctets de données potentiellement sensibles… L’affaire des données wifi récupérées par les voitures de Google Street View qui a éclaté il y a deux semaines aura finalement fait plus de bruit que prévu. Quand la version […]

    Backlink
  4. TOMHTML a dit :

    On m’informe ce soir que le tricycle de Google Street View aurait été aperçu dans les villes croates suivantes : Zagreb, Split, Dubrovnik et Pula.