Le 1 avril 2010

Partagez avec Google Ramdam et éblabla sur Google Débat ><||||||8>


Partagez avec Google Ramdam et éblabla sur Google Débat ><||||||8>

Après Google Livres et Street View, Google Buzz et Google Talk sont dans le collimateur de l’état Français.

Si vous vivez en France et que vous suivez l’actualité, vous n’êtes pas sans savoir que les résultats du concours Francomot sont tombés mardi 30 mars. Ce concours permettait à un jury composé de membres de l’Académie Française et d’artistes de proposer des mots français de substitution à des expressions anglaises. Les mots proposés étaient « Buzz », « Tunning », « Newsletter », « Chat » et « Talk ». Les « traductions » proposées sont donc respectivement « Ramdam » (qui est un mot d’origine arabe), « Bolidage », « Infolettre », « Éblabla » et « Débat ».

Alain Joyandet. Secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes

Alain Joyandet. Secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes. Crédit image : gouvernement.fr

L’actualité aurait pu en rester la, mais c’était sans compter sur l’insistance du fonctionnaire Georges Pernoud, membre du cabinet d‘Alain Joyandet, secrétaire d’état chargé de la Francophonie. Le ministre, convaincu par les arguments de son proche conseiller, propose une transition progressive sur 6 mois des services disponibles sur la toile vers ces nouvelles appellations. Ainsi, fini Google Buzz, place à Google Ramdam.

La mesure s’applique également à tous les autres services en ligne employant les mot cités (comme windows live messenger et yahoo messenger qui vont devoir modifier toutes les pages web où apparaissent le mot « chat »). Dans 6 mois, les employés de l’HADOPI pourront alors envoyer un courriel d’avertissement aux contrevenants, puis une lettre recommandée avant la coupure du service incriminé si les corrections ne sont pas effectuées. Une mesure pédagogique qui rappelle à chacun l’importance de la langue française. Même à Google.

Publié le 1 avril 2010 à 8:35 par dans Mise à jour

Labels : , ,

5 commentaires

  1. Guiwald a dit :

    J’ai failli tomber dans le panneau, car j’ai entendu effectivement la news… heuu… nouvelle hier (qui n’était pas le premier avril), au sujet du « buzz » qui devient « ramdam » (pourquoi pas), et autres.
    Mais la touche apportée par zorgloob est sympa :p

  2. Alain a dit :

    Joli poisson, j’y ai cru jusqu’à la moitié de l’article !
    Après, utiliser des mots arabes à la place de mots anglais, je ne vois pas vraiment ce que ça change. Je préfèrerais que la France innove en lançant de tels services plutôt qu’en montrant son retard en inventant des mots quelques mois ou quelques années après !

  3. Guilou a dit :

    Ce qui me choque surtout, c’est « bolidage ». A croire que pour tout le monde, le tuning c’est des voitures bricolées avec un mec bizarre dedans qui écoute de la techno le coffre ouvert.

    Le tuning, c’est le réglage. On parle par exemple du « tuning de base de données ». Par bolidage, on perd vraiment ce sens de réglage, alors que pourtant il suffisait de traduire littéralement le verbe « to tune ».

    (Je retourne au bolidage de mon PC)

  4. boby a dit :

    beau petit poisson !
    bien vu

  5. Michelle a dit :

    Ce qui me choque surtout, c’est « bolidage ». A croire que pour tout le monde, le tuning c’est des voitures bricolées avec un mec bizarre dedans qui écoute de la techno le coffre ouvert.

    Le tuning, c’est le réglage. On parle par exemple du « tuning de base de données ». Par bolidage, on perd vraiment ce sens de réglage, alors que pourtant il suffisait de traduire littéralement le verbe « to tune ».

    (Je retourne au bolidage de mon PC)