Le 18 janvier 2010

Non, la France ne sera pas la seule à taxer Google !


Non, la France ne sera pas la seule à taxer Google !

Après la France, l’Allemagne demande des comptes dans la publicité en ligne…

Les relations franco-allemandes n’ont jamais été aussi bonnes, pour les bonnes décisions comme les plus discutables…

Hier, Google Allemagne a confirmé les demandes officielles de l’association allemande des éditeurs de journaux (BDZV), de Ciao (propriété de Microsoft) et d’Euro-Cities Ag qui visent à enquêter sur les pratiques commerciales de Google, comme cela cela a été le cas en France (bien que cela soit, dans notre cas, demandé par notre gouvernement).

Là encore, le même argument : Google reprend les liens et données de sites indexés, sans reverser de dîme. Problème identique que sur notre territoire : en Allemagne aussi, des sociétés n’ont pas su s’adapter à l’évolution d’Internet et du monde numérique.

La ministre de la Justice allemande, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, propose de légiférer éventuellement pour intervenir dans ce conflit.

Notre conseil du jour : Rappeller au BDZV de changer de fournisseur de fond de carte pour ses sites web… Sinon Google pourrait être tenté de leur faire payer les utilisations de son API…

Publié le 18 janvier 2010 à 20:56 par Romain dans Actualité

Labels : ,

6 commentaires

  1. cyprien decouty a dit :

    Bonjour romain, une petite présentation?

  2. Romain a dit :

    Bonjour Cyprien, Luka va la mettre en ligne bientôt je pense.

  3. Romain a dit :

    Merci Luka 🙂

  4. […] L’Allemagne serait aussi intéressée par la Taxe Google (via Zorgloob). […]

    Backlink
  5. […] Zelnik et BDSV, voici Telefonica […]

    Backlink
  6. […] concurrents en question sont Ciao, propriété de Microsoft qui avait porté plainte en Allemagne, Foundem et ejustice. Selon le communiqué repris par l’AFP, ils accusent Google de favoriser […]

    Backlink