Le 18 janvier 2010

Google propose aux Haïtiens son aide technologique


Google propose aux Haïtiens son aide technologique

Google veut aider, c’est bien. Mais Google duplique les ressources existantes.

Aujourd’hui, Google a lancé Google Crisis Response (Réponse à la crise), hébergé sur App Engine, en réaction à la situation en Haïti. Cette application permet de se signaler en temps que victime de la catastrophe ou de rechercher une personne disparue. Si l’initiative peut sembler bonne, elle n’est peut être pas très utile, pire elle pourrait être gênante. En effet, la croix rouge internationale propose un service similaire nommé Family Links (Liens familiaux) et ce depuis plusieurs mois déjà. Deux services, deux bases de données, deux fois moins de chances de retrouver quelqu’un.

Publié le 18 janvier 2010 à 23:06 par dans Actualité

Labels : ,

8 commentaires

  1. zakoza a dit :

    C’est vrai, sur le principe tu as raison.

    Cependant, quand on cherche quelqu’un, je pense qu’on est au courant des services existants pour les trouver. Les gens ne s’arrêteront peut-être pas à Google. S’ils trouvent dessus, ils auront « satisfaction » sinon ils chercheront sur d’autres sites. Et inversement.

  2. Luka a dit :

    Mais alors quel est l’intérêt ? Le site de la croix rouge fonctionne très bien…

  3. Je pense que Google a simplement voulu mettre à disposition sa puissante infrastructure de serveurs pour pallier à une éventuelle défaillance du site de la croix rouge.

    C’est malheureux, mais Google est de plus en plus pris pour cible, quoiqu’ils fassent. Je trouve pourtant l’initiative louable, même si elle est redondante.

    A quand le moteur de recherche qui parcourt les décombres pour trouver des survivants ? Avec un petit robot équipé de caméras comme les voitures de Street View ?

  4. Depuis quand que deux est moins bien que un ?

  5. kaloskagatos a dit :

    « Deux services, deux bases de données, deux fois moins de chances de retrouver quelqu’un. »

    Heu… Deux fois plus de chances au contraire!

    « Mais alors quel est l’intérêt ? Le site de la croix rouge fonctionne très bien… »

    Rares sont ceux qui ne passent pas par la page d’accueil de Google. Pour ma part j’avais vu ce formulaire de recherche des disparus chez Google, mais je n’avais aucune idée de l’existence de celui de la croix rouge. Je trouve que votre article manque cruellement de logique…

  6. Luka a dit :

    Et si Google au lieu d’alimenter sa propre base de données avait partagé les information avec la croix rouge ça n’aurait pas été plus logique ? Moi je pense que si.

    De plus, google n’a pas de base avancée en Haïti pour aider les gens, la croix rouge oui. La croix rouge ne va pas alimenter la base de donnée de Google avec les données qu’elle récolter sur place, mais va préférer son propre service (ça me semble logique, mais ma logique est peut être erronée).

    Bref, toute personne ayant un nom, enregistrée et aidée par la croix rouge et sans accès au net (et il y en a beaucoup) sera enregistrée sur le site de la croix rouge et non celui de Google. La logique voudrait donc que tous les utilisateurs à la recherche de quelqu’un passent par ce site, et non celui de Google.

  7. enebre a dit :

    Il me semble que google pense à l’acces à la puissante base de donnée de ses server et à la puissance de son moteur de recherche .

    On devraient réunir une puissance international de logement de secoure , avec les vieux container , les pays pourraient via le domaine public obtenir des budget pour recycler les containers déclassés à la sortie de la dernière livraison .
    J’aurais la possibilité que je le ferais bien moi même .

  8. J. Benitez a dit :

    Toujours en Sternet pouvez rechercher des personnes disparues en Haïti:
    http://helpboard.sternet.com.mx/