Le 13 janvier 2010

Google va cesser de censurer la Chine : l’ultimatum avant la révolution !


Google va cesser de censurer la Chine : l’ultimatum avant la révolution !

Après quatre ans de censure, Google.cn va enfin mettre fin à la censure des résultats. Si le gouvernement ne les y autorise pas, Google fermera boutique au pays de Hu Jintao !

David Drummond, directeur juridique de Google, a publié ce soir un communiqué sur le blog officiel de l’entreprise. Il y relate une tentative majeure de piratage des serveurs de Google à la mi-décembre; certaines informations « propriété de Google » ont été dérobés. Ce sont 2 comptes Gmail de militants des droits de l’Homme en Chine qui étaient ciblés. Google n’était pas la seule compagnie à être visée, une vingtaine d’autres ont aussi fait les frais de cet important piratage.

Google a contacté les entreprises qu’il pense avoir été victimes d’intrusion par des hackers, et au cours d’une enquête, a découvert des comptes mails de citoyens européens, américains et chinois qui été « surveillés » suite à une usurpation d’identité, des virus ou d’autres logiciels malveillants. En conséquence de quoi, Google a saisi les autorités américaines, et a recommandé aux personnes espionnées de mettre à jour leurs mots de passe, anti-virus, systèmes d’exploitation et navigateurs.

C’est visiblement la goutte qui fait déborder le vase pour Google, cette fois c’en est assez. Le fait que Google parle publiquement de cet incident est déjà la preuve qu’il s’agît de quelque-chose de grave à leurs yeux. Par le passé, Google a toujours eu des problèmes avec les autorités chinoises, et cela s’était aggravé en juin dernier avec de nombreuses censures.

Nous avons décidé que nous ne sommes plus disposés à continuer à censurer nos résultats sur Google.cn, et au cours des prochaines semaines, nous allons discuter avec le gouvernement chinois de la base sur laquelle nous pourrions faire fonctionner un moteur de recherche non censuré, si la loi nous y autorise. Nous reconnaissons que cette approche peut nous conduire à stopper Google.cn et, potentiellement, fermer nos bureaux en Chine.

La décision d’examiner nos activités en Chine a été incroyablement difficile, et nous savons que cela aura potentiellement des conséquences profondes. Nous tenons à préciser que cette démarche a été alimentée par nos dirigeants aux États-Unis, sans la connaissance ou l’implication de nos employés en Chine qui ont travaillé très dur pour faire Google.cn le succès qu’elle connaît aujourd’hui. Nous nous engageons à travailler de manière responsable afin de résoudre ces problèmes très délicats.

Incroyable volte-face pour Google, longtemps critiqué pour son slogan « Don’t be evil » qu’il n’était pas capable d’appliquer en Chine. On ne peut pas prédire quelle va être la réaction et la décision des autorités chinoises. Ces dernières heures, le moteur de recherche n°1 dans ce pays, Baidu.com, était inaccessible pour cause de piratage. Perdre un moteur principal est déjà un coup dur pour l’économie numérique en pleine explosion dans ce pays. Si un second est amené à être bloqué, cela ne va pas arranger les affaires des acteurs de l’Internet local… ni les relations politiques entre la puissance capitaliste et celle communiste !

Google censure la place Tiananmen

Google a censuré tous les résultats pour la place Tiananmen en juin 2009

Édition du 20 janvier : Zorgloob continue à vous informer sur l’avancée de la situation en Chine, pour en savoir plus consultez notre article intitulé Les 3 royaumes : Google, la Chine et les internautes.

Publié le 13 janvier 2010 à 1:11 par dans À la une, Actualité

Labels : ,

24 commentaires

  1. Jérôme Flipo a dit :

    Il me semble qu’il est aussi question de vol de de propriété intellectuelle: « in mid-December, we detected a highly sophisticated and targeted attack on our corporate infrastructure originating from China that resulted in the theft of intellectual property from Google ». Même si Google évoque comme objectif principal le hacking de compte mail d’activiste, il est possible que les hackers aient dérobé des technologies (refilée à Baïdu?). Et ça, ça peut faire très mal.

  2. Luka a dit :

    < < Certaines informations « propriété de Google » ont été dérobés. >>

    Cependant on ne sait pas trop de quoi Google parle ici…

  3. TOMHTML a dit :

    J’ai l’impression qu’il s’agit en fait de codes sources qui ont permis de récupérer les informations dont ils parlent (date de création du compte, titres des mails). Mais ça reste bien sur à prouver.

    Dingue quand même, Google puisse s’opposer à un gouvernement comme ça, ça passe ou ça casse !

  4. Luka a dit :

    Une première réaction politique via une membre du congrès US : http://eshoo.house.gov/index.php?option=com_content&task=view&id=704&Itemid=79

  5. Mik01 a dit :

    A voir. Après avoir mis hors-course la plupart de ses concurrents, Google est en passe d’être à nouveau concurrencé par Microsoft (bing.com) et le nouveau moteur de recherche écologique Ecosia. A ceci s’ajoutent différentes controverses ayant impliqué Google ces derniers temps (protection de la vie privée…), et la firme peut saisir l’occasion pour se refaire une virginité au niveau capital de sympathie avec ce défi du gouvernement chinois.
    Mais c’est vrai que c’est extrêmement osé. En tant que société sensée générer du profit, on peut tout de même supposer que leur décision a été mûrement réfléchie…

  6. Jérôme Flipo a dit :

    Wikileaks: « gossip inside google China is gov hackers found infiltrating google source code repository; gmail attacks an old issue »
    http://twitter.com/wikileaks/status/7688415363

  7. Sylvain Kalache a dit :

    relations politiques entre la puissance capitaliste et celle communiste !

    La Chine puissance « communiste » juste dans l’image, c’est du capitalisme en réalité…

    En tout cas je salut la décision de Google, c’est très courageux de la part et aussi nécessaire.

  8. fabien a dit :

    c’est quand même incroyable que se soit google la première puissance occidentale à mettre la chine au pied du mur quand à la censure des idées et le non respect des droits le l’homme !

    ils respectent vraiment leur slogan , don’t be evil !

  9. Remi Grumeau a dit :

    C’est aussi quelque part un joli coup de pub !

    Ils savent bien que la Chine ne peut pas se permettre de voir Google quitter leur pays. Et au pire, ça ne fera que renforcer leur image de marque dans les autres pays, bloquant toute entrée d’autres moteurs de recherche en Chine avant des lustres…

    Imaginez un peu le bad buzz pour Microsoft que créerait l’arrivée d’un Bing.cn dans les 6 prochains mois … stratégiquement, c’est juste parfait !

  10. Romain a dit :

    Ce n’est pas Google qui met la Chine au pied du mur, mais le gouvernement américain (sieur Obama en l’occurrence) (info France Info de ce matin 7h30)

  11. TOMHTML a dit :

    Merci Jérôme, j’attends d’en apprendre plus de la part de Wikileaks et d’autres 😉

  12. TOMHTML a dit :

    Google Chine déjà enterré ? Ils fleurissent déjà le cercueil http://bit.ly/4pmdL3
    Source: http://twitter.com/Zorgloob/status/7701431619

  13. bazaro a dit :

    Ne rever pas, Google se fait surtout de la pub à bon marché, un coup d’esbrouffe pour les démocrates occidentaux que les dirigeants chinois méprisent…
    Quant au bras de fer Etat chinois vs Google réfléchissez bien aux forces en présence.
    Oui, le grand Google est un nain qui veut donner un coup de pied à un éléphant en criant très fort…

  14. […] La décision d’examiner nos activités en Chine a été incroyablement difficile, et nous savons que cela aura potentiellement des conséquences profondes. Nous tenons à préciser que cette démarche a été alimentée par nos dirigeants aux États-Unis, sans la connaissance ou l’implication de nos employés en Chine qui ont travaillé très dur pour faire Google.cn le succès qu’elle connaît aujourd’hui. Nous nous engageons à travailler de manière responsable afin de résoudre ces problèmes très délicats. » (via) […]

    Backlink
  15. OrangeOrange a dit :

    Google contre le gouvernement chinois:  » Business  » ou  » Don’t be evil  » ?

    Google communique à tout va sur sa décision de ne plus continuer à censurer les résultats sur Google.cn ! En-effet, après la détection d’une cyber-attaque visant des comptes Gmail de militants chinois des droits de l’homme, le géant de Mountain View engage un bras de fer avec le gouvernement chinois et se dit prêt à stopper ses opérations dans l’Empire du Milieu !

    Un article de Tech Crunch qui fait le buzz s’interroge sur la sincérité de cette campagne: s’agirait-il plus de business que d’éthique ? En-effet, Google perd de l’argent sur ses opérations chinoises et ne ferait que profiter de cet incident pour revoir ses positions. Par ailleurs, d’une pierre deux coups, ses compromissions passées avec la censure chinoise avaient ces dernières années durement malmené son image de marque.

    Alors,  » Business  » ou  » Don’t be evil  » ?

    A votre avis, ce bras de fer, n’est-ce que par intérêt pour négocier de meilleures conditions d’exploitation en Chine, ou est-ce pour retrouver – tardivement, mais mieux vaut tard que jamais – les valeurs de son célèbre slogan ?

  16. TOMHTML a dit :

    @OrangeOrange TechCrunch ne fait que des suppositions. En quatre ans Google a plus que doublé ses parts de marché en Chine, a lancé de nouveaux produits. Mais de là à dire qu’ils perdent de l’argent…

  17. azerty a dit :

    le point important c’est que cela semble faire un buzz sur les forums chinois. (il est parfois plus facile de trouver certaines informations sur google, en complement de baidu) Ils n’ont aucune envie que Google quitte la Chine. Beaucoup de chinois utilisent egalement le service gmail.
    Le fait que la population ne soit pas indifferente a ce probleme fera peut etre reflechir le gouvernement. (meme si je pense qu’ils n’accepterons jamais un google non censure en Chine)

  18. La Boite Verte a dit :

    Alors que tous les gouvernements ferment leur gueule où envient la censure chinoise il faut que ce soit une boite privée qui l’ouvre, ça en dit bcp du monde dans lequel on vit.

  19. […] géant veut arrêter de censurer la Chine sous l’ordre d’Obama et partir si il le faut (ici), mais continuera sa censure dans d’autre pays […]

    Backlink
  20. […] semaine dernière, Google faisait sensation dans la sphère Internet suite à ses accusations de piratages orchestrés par la Chine (comprenez, le gouvernement chinois) […]

    Backlink
  21. […] J’avais commencé cet article bien avant cette grande histoire sur le possible départ de Google de la Chine. Mais il est maintenant impossible de ne pas en faire mention. Si vous souhaitez vous informer sur la décision de Google de stopper la censure de ses résultats en Chine ou de quitter ce pays si le gouvernement le refuse, je vous conseille de lire cet article. […]

    Backlink
  22. […] La grande firme internationale risquerai de partir de la Chine ? Oui, sous ordre de Barrack Obama ! Après un certain raz-le-bol, suite à des informations dérobées au sein de leur système, Google arrêterai de censurer son moteur de recherche en Chine ce qui, bien entendu, ne plaira pas au gouvernement chinois (ici). […]

    Backlink
  23. Cassandre a dit :

    vous pensez réellement que Google irait perdre un marché aussi important? Je ne suis pas sûre…

  24. […] janvier dernier, Google surprenait tout le monde en annonçant son intention de cesser la censure de la version chinoise de son moteur, en représailles à une intrusion informatique ayant été perpétrée depuis ce pays […]

    Backlink