Le 11 novembre 2009

Google lance Go, son langage de programmation


Google lance Go, son langage de programmation

Ce nouveau langage se veut l’avenir de C++…

Google a rendu public cette nuit Go, son nouveau langage de programmation. « Go combine la vitesse de développement quand on programme avec un langage dynamique comme Python avec l’efficacité et la sécurité des langages compilés comme C ou C++ », explique Google sur l’un de ses blogs officiels. « Même les gros fichiers binaires se compilent en quelques secondes, le code compilé s’exécute à une vitesse proche de celle du langage C ».

Mascotte du langage de programmation de Google, Go

Google a mis en place le site GoLang.org pour promouvoir son nouvel outil pour les développeurs. Le site propose également toute la documentation au sujet de ce langage ainsi que des tutoriels et des exemples de codes. Un logo et une mascotte nommée Gordon — qui a un petit air de ressemblance avec celle du magazine 42 — sont également de la partie.

La Foire aux Questions détaille ce qui a conduit à la conception du langage Go :

Aucun langage système majeur a émergé au cours des dix dernières années alors que pendant ce temps le paysage informatique a formidablement évolué. Voici quelques tendances :

  • Les ordinateurs sont beaucoup plus rapides qu’avant mais le développement des logiciels n’est pas plus rapide
  • La gestion des dépendances occupe une grande partie du développement de logiciel aujourd’hui, mais les « fichiers d’en-tête » des langages dans la tradition C sont antithétiques à nettoyer pour une analyse de dépendance et une compilation rapide.
  • Il y a une rébellion grandissante contre les systèmes de type lourd comme Java et C++, poussant les gens vers des langages dynamiques tels que Python et JavaScript.
  • Quelques notions fondamentales telles que le ramasse-miettes (garbage collector) et le calcul parallèle ne sont pas bien supportées par les langages systèmes populaires.
  • L’émergence des machines à multi-processeurs a créé beaucoup d’inquiétudes et de confusion.

Nous pensons que ça vaut le coup d’essayer à nouveau avec un langage neuf, un langage à programmation concurrente doté d’un ramasse-miettes et à compilation rapide. En ce qui concerne les points ci-dessus :

  • Il est possible de compiler d’imposants programmes en Go en quelques secondes avec un simple ordinateur
  • Go fournit un modèle pour la construction des logiciels qui rend l’analyse de dépendance facile et qui évite le chargement d’une grande partie des fichiers d’inclusion de type C et des bibliothèques.
  • Les types sous Go n’ont pas de hiérarchie, dont vous ne perdez pas de temps à définir les relations entre les types. Bien que Go a des types statiques le langage tente de rendre les types plus légers que dans les langages orientés objet classiques.
  • Go gère complètement le ramasse-miettes et propose un support fondamental pour l’exécution concurrente et la communication.
  • De part sa conception, Go propose une approche de développement des logiciels systèmes sur les machines multi-processeurs.

Une page supplémentaire est dédiée aux développeurs C++ pour leur lister les différences conceptuels entre les deux langages. Ça parle classes (il n’y en a pas en Go), pointeurs et hash tables, les intéressés apprécieront.

Le langage Go, encours de développement depuis deux ans, n’est pas encore utilisé en interne chez Google, puisque la plupart des employés ont découvert son existence il y a deux semaines seulement. Néanmoins, si ce nouveau venu dans l’immense famille des langages de programmation vous intéresse, vous pouvez toujours postuler chez Google. Une fois de plus, l’entreprise compte sur les millions de mains anonymes aux quatre coins du monde pour compléter ce langage open-source des bibliothèques qui augmenteront sa popularité.

Notons que la firme de Mountain View emploie déjà Guido Van Rossum, l’inventeur de Python, ainsi que d’autres grands noms du développement informatique tels que Ken Thompson qui a créé le langage B (ancêtre du C, du C++, …) et Rob Pike qui a conçu UTF-8. Quand ils nous disent que leur système est solide, on veut bien les croire…

Publié le 11 novembre 2009 à 18:13 par dans Actualité, Nouveau produit

Labels : ,

1 commentaire

  1. […] les yeux fermés que nous vous conseillons d’assister à la prochaine rencontre autour du language Go et du nouveau SDK […]

    Backlink