Le 22 octobre 2009

De la musique, des tweets et du social : bientôt sur Google


Google fait le buzz Des annonces, des rumeurs, …

Deux annonces et une indiscrétion : voila de quoi mettre le web en ébullition, surtout quand on s’appelle Google. Petit tour d’horizon de ce qui devrait apparaître sur vos écrans dans quelques jours ou un peu plus tard…

Tout d’abord, Marissa Mayer a annoncé avoir scellé un partenariat avec Twitter pour indexer ses tweets plus vite que son ombre. Malgré le buzz que cela a pu générer parmi les utilisateurs de ce service et les médias spécialisés sur la technologie (souvent les mêmes personnes d’ailleurs), il ne faut pas se leurrer, ce n’est qu’une annonce qui n’avance rien de concret et rien de neuf n’a été signalé — non les tweets ne viennent pas subitement d’apparaître dans les SERPs (ils ont toujours été indexés), non Google ne vient pas de se lancer aujourd’hui dans le monde du microblogging (ils y travaillent de longue date) et non Google n’indexe pas plus vite qu’il y a un mois. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

Il ne faut pas être fin limier pour découvrir que cette annonce a eu lieu le même jour que le lancement du moteur de recherches de Microsoft pour les tweets : Bing Twitter. Yahoo aussi aurait signé un contrat pour indexer les gazouillis de la startup californienne. À l’heure actuelle, le meilleur moteur de recherches de tweets reste… celui de Twitter. Cette annonce est aussi un coup de pub pour Twitter, un service qui, malgré tout, reste fondamentalement réservé à une minorité. Ou aux lecteurs de Zorgloob.com avec @Zorgloob dont les dernières news sont également reprises dans le flux RSS du site 🙂

Deuxième élément ayant participé au buzz de Google cette semaine, il s’agît d’une rumeur du lancement la semaine prochaine d’un service musical par le géant de la recherche. Un scoop lancé par le site américain TechCrunch qui a apporté par la suite des captures d’écran du projet. En fait, il s’agît d’une bête onebox musicale — telle que celles qui apparaissaient lorsque Google Music Search était plus présent dans les pages de résultats — agrémentée d’un lecteur audio pour écouter la musique et d’un lien pour l’acheter.

Selon les proches du dossier, il ne sera pas possible de télécharger directement la musique comme c’est le cas sur Google Music en Chine. C’est un problème de moins à résoudre avec les ayant-droits. Pour résumer, ces quelques nouveautés musicales se résumeraient donc à des publicités (très) riches en quelque sorte. Premiers annonceurs : iLike, Lala et MySpace. Peut-être pourrez-vous écouter des airs d’opéra interprétés par Mei Lan Fang, un célèbre chanteur chinois qui a eu droit à sa journée de célébrité hier avec un doodle diffusé sur G.cn.

Mei Lan Fang

Troisième élément : l’annonce faite par l’incontournable Marissa Mayer concernant l’implication de Google dans l’aspect social qui émerge d’Internet depuis quelques années. D’ici quelques semaines, un nouveau module sera proposé dans Google Labs, ce sera « Google Social Search » ou « Google Recherche sociale » en français. Lorsque vous rechercherez quelque-chose sur Google, par exemple « Lens », vous verrez apparaître en bas des résultats des liens vers les publications de vos contacts (au sens XFN ou FOAF du terme) qui sont relatifs à votre recherche. Ici, le blog de votre cousin sur le club de foot de la cité minière, un lien vers l’un de vos courriels dans Gmail ou le dernier message sur FriendFeed d’un collègue dans cette ville pourraient vous être présentés dans la page de résultats.

Comment ça marche ? Il est impératif d’être connecté à votre compte Google et d’avoir rempli votre profil Google. C’est avec cela et les services qui implémentent les microformats que le moteur de recherches trouvera les sources où piocher ses données. Reste à démontrer que ces résultats seront pertinents pour votre recherche.

De toutes ces nouveautés, aucune n’a encore vu le jour à l’heure où sont écrites ces lignes. Nous auront donc certainement l’occasion d’y revenir plus en détails lors de leurs sorties respectives. Avec des tweets et de la musique en haut, des liens sociaux en bas et de la publicité sur le côté, sans oublier les autres oneboxes et les fonctionnalités du type Google Co-op, combien de temps encore va-t-on continuer à cliquer sur les 10 liens issus des « résultats naturels » ?

[Merci F.J. et Bob pour le logo]

Publié le 22 octobre 2009 à 23:20 par dans Actualité

2 commentaires

  1. TOMHTML a dit :

    Pour rappel, le PDG de Google Eric Schmidt avait dit de Twitter : "C'est la messagerie du pauvre".
    Y'a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, ou c'est une nouvelle preuve que Google se veut "accessible" ? 🙂

  2. Qwrk a dit :

    Je croix que c'est vrais; le Twitter est une moyen de communication single-duplex. Ecriver des bien choses et ni une qui peut repondre. Qui s'interesse pour une Ministre qui Tweet; "maintenant j'entre dans une réunion importante…"
    Peut pauvre, n'est pas?