Le 5 août 2009

Google revend sa branche radio


Google radio Google achète en grandes pompes d’un côté, revend discrètement de l’autre.

Tandis que Google annonçait ce matin l’acquisition à venir de la société On2, on apprend dans le même temps que le géant de la recherche s’est séparé de sa branche radio.

Google avait annoncé en février dernier sa décision de se retirer du business de la radio, trois ans après son arrivée dans ce marché. Les services Google Audio Ads (ex-dMarc) et AdSense for Audio ont mis la clé sous la porte à la fin du mois de mai, l’entreprise préférant se concentrer sur les contenus audio en ligne.

Restait pour Google à vendre son appliance « Radio Automation« , un système de gestion de contenu pour les programmateurs radio. C’est la société WideOrbit qui a racheté cette entité de Google et de ses 3600 clients. On ne connaît le montant de la transaction. Le produit a été renommé et s’appelle désormais WO Automation for radio.

La dernière fois que Google s’était séparé d’une de ses acquisitions, c’était en avril 2008 lors de la vente de Performics — la filiale SEM de DoubleClick — peu de temps après son rachat.

Publié le 5 août 2009 à 22:31 par dans Actualité

2 commentaires

  1. Louis Volant a dit :

    C'est très facile à dire d'où je suis, mais je crois qu'ils ont raison, au moins parce que la radio de demain passera par le net et pas par les ondes, et pourra être un mashup de différents podcast, bref : la radio d'aujourd'hui attend sa dernière heure (qui sera donnée par la 3G, d'ici peu de temps).

  2. Monsieur A a dit :

    La radio n'a pas pourtant pas dit son dernier mot monsieur Volant. On voit apparaitre les radios numériques avec des infos supplémentaires basées sur le RDS qui n'est pas mort. Ils ont enfin trouvé des applications aux grandes ondes (AM). A venir…