Le 14 mai 2009

Google Street View au Japon : on efface tout et on recommence !


Google streetview Les Japonais sont très soucieux de leur vie privée, Google en sait quelque-chose…

Cela fait neuf mois que les vues panoramiques de Google Street View sont disponibles pour une partie du Japon, mais Google va devoir recommencer tout le travail de photographie effectué par ses voitures. La faute aux plaintes à l’encontre de l’entreprise américaine de la part d’habitants soucieux de leur vie privée.

On ne sait pas si le nombre de plaintes se compte par milliers ou juste sur les doigts d’une main, mais Google ne peut pas prendre le risque de se mettre à dos les internautes dans un pays où il n’est pas majoritaire — moins de 40% des recherches dans ce pays sont effectuées sur le moteur de recherche Google.

Dans un communiqué publié sur le blog officiel de Google au Japon, la firme indique quel prend très au sérieux l’opinion des internautes depuis le lancement de ce service. Suite aux retours utilisateurs, elle annonce :

  • Les plaques d’immatriculations seront floutées — ce qui n’était pas systématiquement le cas auparavant à cause de la faible qualité des images. Le nom de la technologie utilisée s’appellerait « Shimashita » (selon la traduction automatisée de Google…).

  • Pour chaque voiture (Toyota Prius) et tricyle utilisé, le mât sur lequel sont placés les appareils de prise de vue sera abaissé de 40 centimètres. Cette altitude affaiblie ne permettra plus de regarder ce qui se passe dans le jardin des voisins. Le véhicules parcourront à nouveau les routes qu’ils ont déjà sillonné, pour reprendre des photos conformes aux attentes des japonais. On ne sait pas quand est-ce que ces nouvelles images seront en ligne.
  • Les endroits actuellement censurés le seront à nouveau avec lors de la nouvelle prise de vue.
  • Un numéro de téléphone a été communiqué, pour permettre à Google de recevoir des demandes de suppression d’images pour les personnes n’ayant pas d’accès à internet. Si elles n’ont pas accès au net, on est en droit de se demander comment elles peuvent voir les vues qu’elles souhaitent censurer…
voiture google toyota prius 2009
La voiture Google japonaise avant…
voiture google street view 2009
…et après. Le mât est abaissé, les japonais peuvent dormir tranquille.

Cette histoire fait suite aux problèmes rencontrés par Google Street View en Grèce. Toutefois, Google dément avoir été interdit de prendre des photos à 360 degrés dans ce pays.

Publié le 14 mai 2009 à 12:45 par dans Actualité

3 commentaires

  1. Patrick Viney a dit :

    Euh, je doute que le procédé de floutage des plaques s’appelle SHIMASHITA. Ca me semble plutôt être un bug de la traduction automatique. Sans être spécialiste de la langue, je crois qu’il faut plutôt lire un verbe à cet endroit, en l’occurrence : hodoshimashita. Ce verbe signifie « appliquer » en parlant du processus de floutage.

  2. Kaaviar a dit :

    « Si elles n’ont pas accès au net, on est en droit de se demander comment elles peuvent voir les vues qu’elles souhaitent censurer… »

    Par des amis qui auraient internet par exemple ? A leur boulot ? Cette phrase était-elle vraiment utile ?

  3. […] Genève, Bern, Bellinzona, Fribourg…), en Suède, en Irlande, aux Pays-Bas, en Norvège et au Japon. Et ce devrait bientôt être le cas pour la […]

    Backlink