Le 5 avril 2009

Google en bref – 5 avril 2009 – Partie 1


Google geb Toute l’actualité de Google et de ses produits, au 5 avril 2009.

Vous avez pu lire par-ci par-là beaucoup de nouvelles concernant Google, dont certaines complètement erronées. Il était temps pour Zorgloob de faire le point sur l’actualité du géant de la recherche.

Twitter Google sur le point de racheter Twitter ? : NON. Les dirigeants de Google sont actuellement en discussions avec Twitter, et c’est ce qui fait que certains pense (et certifient sans la moindre preuve) que le premier va racheter le second. Et pourquoi pas l’inverse ? Non, même si c’est un site relativement sérieux, ce n’est pas la première fois que TechCrunch se trompe et probablement pas la dernière.

En réalité, ce qui intéresse les deux entreprises, c’est le crawl et l’indexation plus rapide des tweets, les fameux messages courts. Voire même créer des nouveaux produits dans ce sens. Racheter une telle entreprise n’aurait pas vraiment d’intérêt : contrairement à ce que l’on pourrait penser, il y a sans doute eu plus d’articles dans la presse à propos de Twitter que d’utilisateurs réels de ce service — ils sont seulement huit millions, dont beaucoup de robots, et en plus de ça ils ne cliquent pas sur les liens alors y inclure de la publicité AdWords serait une perte de temps. Sans oublier que Google avait déjà son Twitter, avec Jaiku, tombé depuis dans l’oubli et laissé à l’abandon pour l’Open Source. De son côté, même le PDG de Google Eric Schmidt a qualifié Twitter d’e-mail du pauvre.

Finalement, l’aspect le plus intéressant de Twitter (hormis microZorgloob, bien entendu) reste le top des mots-clés proposés par search.twitter.com et Twitterfall. Ce sont de très bons compléments à Google Hot Trends, et non des concurrents. Les deux peuvent toutefois être manipulés par leurs utilisateurs et leur utilisation s’avère problématique : ils ont beau fournir des thèmes d’information en temps réel, cela ne signifie pas que vous serez forcément informés en temps réel — à moins d’actualiser ces tops très régulièrement et de filtrer les nombreux « bruits ».

Pour clore ce chapitre, acheter une entreprise qui a certes une « grande valeur » mais qui est incapable de générer le moindre revenu serait suicidaire pour Google, une entreprise qui a encore bien du mal à convaincre ses investisseurs que l’acquisition de Youtube en valait la peine.

Google Street View Des habitants font une chaîne humaine pour faire fuir une voiture de Google ? : NON, pas tout à fait du moins. Tout d’abord, revenons sur les faits. « Les habitants du village de Broughton, dans le sud de l’Angleterre, ont empêché le conducteur d’une voiture travaillant pour Google de prendre en photo leurs maisons et leur quartier« . (source) Les nombreux sites ayant repris l’information indique que les « villageois ont formé une chaîne humaine pour arrêter » cette voiture. D’autres ajoutent même que les habitants étaient vraiment furieux contre le malheureux conducteur.

La vérité, c’est que les conditions dans lesquelles tout cela s’est déroulé ne sont pas celles décrites par la presse. Lorsqu’un habitant de Broughton a aperçu la voiture de Google, il l’a immédiatement stoppé, puis une poignée de voisins se sont approchés tout d’abord par curiosité. « Le conducteur s’est arrêté et était très gentil » explique l’un des habitants. « Donc vraiment ce n’était pas un gros problème, ils n’ont pas bloqué la voiture, etc. Ils voulaient juste savoir lui poser des questions et lui expliquait que beaucoup ne voulaient pas prendre part » à ce projet, suite à une série de cambriolages dans le quartier. Le conducteur, compréhensif, a donc fait demi-tour. Rien de très inquiétant pour Google donc; sa flotte, ici photographiée sur un parking en Allemagne, peut continuer à naviguer malgré la mer quelque peu agitée.

Les bugs de Google. Ces derniers jours, les produits offerts par Google ont rencontré quelques mésaventures. Tout d’abord, un « expert » (sic) a émis un rapport alarmant sur la sécurité de Google Docs, qui a beaucoup fait jaser la presse. Seulement voila, il n’y avait ni bug, ni faille de sécurité, tout était parfaitement normal et créé dans ce sens par Google, comme l’explique Jonathan Rochelle. Parlons plutôt des vrais bugs, comme le fait que les utilisateurs d’Internet Explorer ne pouvaient plus utiliser les tableurs de Google Docs vendredi dernier — « trop de feuilles de calcul ouvertes » affichait le site. Le problème a été résolu par la suite. Autre produit, autre souci : cette fois c’est Feedburner qui ne sait plus compter. Un site comme Zorgloob.com qui fédère près de 10000 abonnés à son flux RSS ne comptait plus que 6000 lecteurs ce week-end, d’autres affichaient moitié-moins de lecteurs qu’à l’accoutumée. Le problème n’est toujours pas résolu à ce jour.

Pour finir, plus qu’un bug, c’est une erreur qui a sans doute failli coûter sa place à un employé de Google. Quelqu’un a visiblement confondu serveurs de développement et serveurs de production vendredi. Une erreur qui peut passer inaperçue et être corrigée rapidement quand on travaille sur des « petits » sites, un peu moins quand sa bourde touche des millions de sites. Lors d’une opération de test de routine, quelqu’un a posté un message ayant pour titre « eeyore is cute! » (Bourriquet est trop mignon !). Pas de chance, le message a été publié sur tous les blogs de Blogger, qu’ils soient hébergés sur Blogspot ou non… Le problème a été corrigé et est passé quasiment inaperçu, heureusement.

[Fin de la partie 1]

Publié le 5 avril 2009 à 18:14 par dans Actualité

6 commentaires

  1. Kendos a dit :

    Bravo pour cette première partie Tom…

    Concernant le rachat de Twitter par Google, je suis sceptique sur un point :

    Je suis bien d’accord avec toi sur le peu d’intéret financier que pourrait obtenir Google, dans un futur proche, à acquérir Twitter…

    Mais c’est oublier un facteur… purement humain… du non de Evan Williams

    EV à fondé Blogger (Pyra Labs), racheté par Google, et depuis son départ en 2004 (en bon termes avec Google…), c’est également lui qui est à l’origine de Twitter (via Odeo et avec d’autres certes…).

    Va savoir si cette éventuelle transaction de rachat n’est dictée que par des considérations purement économiques…

  2. TOMHTML a dit :

    j’y ai pensé. Ev a déjà eu affaires avec Google. Cette fois-ci, il est prêt à leur faire payer le paquet. Mais dans ces temps de crise, Google n’est pas prêt à ça.

    Mais je peux me tromper, j’attends les autres arguments 😉

  3. jflegat.id a dit :

    vous êtes bien sur de vous quand vous parlez des discussions entre Google et Twitter.
    Pourquoi en sauriez vous plus et mieux que d’autres ?
    Curieux.

  4. Luka a dit :

    Peut être que avant de spéculer sur twitter et google, nous avons lu le document détaillant les objectifs de la rencontre des deux entreprises…

  5. TOMHTML a dit :

    Le fait même que TechCrunch a mis à jour son article et son titre pour relativer ses propos me conforte dans mes convictions. Et cet article est celui qui résume le mieux la situation.

  6. jflegat.id a dit :

    ok