Le 15 janvier 2009

La crise chez Google : licenciements et fermetures


Google et la crise Quand même les entreprises en forme sont touchées…

Aujourd’hui se succède sur les blogs officiels de Google des annonces présentant un plan de rigueur pour Google. En effet, en ces temps de crise et pour ne pas amplifier les effets économiques de la situation mondiale, Google prend les devant et annonce ses mesures.

Tout d’abord, Google annonce réduire le rythme de ses embauches en 2009. Pour cette raison, 100 personnes directement rattachées aux services des ressources humaines seront prochainement remerciées. De plus, 3 bureaux seront fermés à Austin, au Texas (USA) ; à Trondheim, en Norvège et à Lulea, en Suède. Les employés se verront alors proposer de nouvelles affectations s’ils l’acceptent ; mais ne sont pas licenciés.

Google recentre également son activité sur la recherche (comme annoncé précédement). De ce fait, il est demandé aux employés de recentrer leurs idées et efforts sur cet objectif, quitte à laisser tomber les services « différents ». Les premières victimes de ce changement d’objectif avaient été annoncées comme Lively en novembre dernier. Voici les suivants :

Google VideoGoogle Video : Fermeture partielle pour Google vidéo en tant que plateforme d’hébergement de vidéo. L’envoi de nouvelles vidéos ne sera plus permis d’ici quelques mois. Cependant les vidéos actuellement sur Google vidéo resteront accessibles. Ce choix semble logique vu que Google possède également Youtube et s’attaque à la monétisation des vidéos.

Google Mashup EditorGoogle Mashup Editor : Fermeture du service de création de Mashups au profit de Google Apps Engine plus récent et plus performant. Cette fermeture ne devrait cependant pas être très gênante vu l’utilisation du service et les problèmes de confidentialité dont il était l’origine.

Google NotebookGoogle Notebook : Grosse surprise de la part de Google, Notebook, un service pourtant très prometteur ferme. Il est vrai que depuis l’apparition de Google Docs, il semblait peu utile, mais l’intégration via un plugin navigateur permettait une prise de note rapide et simple. Ce service ne sera donc plus amélioré et ne permettra pas aux nouveaux utilisateurs de s’inscrire, mais les anciens utilisateurs conserveront leur accès.Google propose des alternatives à son service.

Google CatalogsGoogle Catalogs : Le service de numérisation de catalogues publicitaires et permettant la recherche dans ces catalogue va fermer. Il aura permis à Google de développer sa technologie de reconnaissance de caractères reprise dans Google recherche de livres.

DodgeballDodgeball : Le service social de Google, permettant de communiquer avec ses amis et leurs amis via SMS et basé sur la géolocalisation aux USA va fermer purement et simplement. Le calendrier de la fermeture sera divulgué prochainement. Notons que le service n’avait pas évolué depuis le départ de son fondateur de l’équipe de Google et le rachat.

JaikuJaiku : Changement de statut pour Jaiku. Une fois le service complètement transféré sur Google Apps Engine, Jaiku deviendra un projet open source développé par sa communauté et non plus par Google. On se demande alors si le service résistera aux concurrents comme Twitter, beaucoup plus actif et utilisé.

Publié le 15 janvier 2009 à 14:11 par dans Actualité

2 commentaires

  1. Grégoire a dit :

    pour les nostalgiques de Google Notebook, je tiens à préciser qu'il est encore téléchargeable ici :

    http://dl.google.com/notebook/GoogleNotebookSetup.exe

    http://dl.google.com/firefox/google-notebook.xpi

    et je n'ai eu aucune difficulté à créer des notes bien que nouvel utilisateur !

  2. [...] Google a qui revient la tâche de diffuser les faire-part de décès des services Google. Lively ou Google Notebook sont mort et enterrés, voici le temps pour Google Wave de disparaitre également. D’un un [...]

    Backlink