Le 6 décembre 2008

Picasaweb ajoute une couche de confidentialité


Google picasaweb Des albums un peu plus privés pour la version online de Picasa, et quelques autres nouveautés.

Jusqu’à présent, les albums photos en ligne de Picasa n’avaient que deux modes de partage : soit ils étaient complètement publics, soient ils étaient simplement masqués. Pour partager l’album privé, il suffisait d’envoyer l’URL, dotée d’une clef privée, à la personne de votre choix pour qu’elle y accède directement. Cependant, vous n’aviez aucun contrôle sur le reste, à savoir que cette personne pouvait diffuser l’URL à n’importe qui sans que vous le sachiez. Depuis quelques jours, un troisième mode a été créé.

Ce troisième mode masque au grand public les albums auxquels il a été appliqué, et requiers que les personnes souhaitant y accéder doivent se connecter à leur compte Google. La liste des personnes autorisées est définie par l’utilisateur, album par album. Il est possible de supprimer des personnes de la liste des autorisations. Toutefois, nos tests ont montré que le fait de retirer une personne de la liste pendant ou après que celle-ci eut visité l’album ne l’empêche pas de continuer à voir les photos et de poster des commentaires… Autre faille de confidentialité, il semble qu’en envoyant une invitation à consulter un album privé, vous pouvez découvrir le nom de cette personne même si celle-ci n’a pas encore visité l’album. Autrement dit, si vous partagez un album privé avec l’adresse xyz@gmail.com, que vous ne connaissez pas, vous pourrez découvrir son nom — ou son pseudonyme public — juste après, dans la colonne de droite.

Trois modes de securite de Picasaweb

Pour l’instant, il n’est pas possible de partager une seule photographie avec quelqu’un sans que cette personne ne puisse avoir accès aux autres photographies de l’album. Cela sera peut-être possible lors de la prochaine amélioration de Picasaweb. Du moins on l’espère.

Dans le registre des nouveautés, signalons l’introduction du « Face tagging » et de la reconnaissance faciale — dont nous vous faisions l’éloge en septembre dernier — pour les versions internationales, dont française, de Picasaweb. De son côté, notre confrère Ionut Alex. Chitu remarque que les commentaires sur les photos sont traduits à la volée avec Google Traduction. Fin novembre, Google a mis en ligne la version 3 « sortie de béta » du logiciel Picasa, mais on ne peut pas vraiment considérer cela comme une nouveauté, puisque les évolutions qui ont été apportés sont mineures.

[article rédigé avec l’aide d’Amaury]

Publié le 6 décembre 2008 à 17:54 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.