Le 27 novembre 2008

Google fait revivre l’Allemagne de l’Est et l’URSS…


Google ane Google a toujours raison, entend-on parfois. C’est loin d’être vrai, comme le prouve ce nouvel exemple.

Pour que nous puissions vous fournir une assistance, nous allons vous demander quelques informations sur vous et votre entreprise, explique Google sur une page internet lors de la création d’un « Site Search« . S’en suit un formulaire où vous devez entrer votre nom, votre prénom, (…) ainsi que vos coordonnées. Et c’est dans le champ obligatoire « Pays » que le bât blesse.

Google fait revivre l'Allemagne de l'Est et l'URSS...
Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

On voit mal comment Google pourrait nous aider si on habitait en Allemagne de l’Est, pays qui n’existe plus depuis 1990. On pourrait comprendre que Google n’est pas mis sa base de données à jour depuis le temps, sauf que la firme de Mountain View est née 8 ans après la chute du mur de Berlin.

De même, on trouve dans cette liste de pays l’URSS, l’Union Européenne (qui n’a jamais été un pays) et même la « zone neutre ». On trouve également dans cette liste déroulante la France, la France métropolitaine et les Terres australes et antarctiques françaises. Présente aussi, l’île Wake, atoll du Pacifique où résident 75 habitants. La Terre de la Reine-Maud, où la population est quasi-nulle malgré les 2,5 millions de kilomètres carrés — arctique oblige –, est elle-aussi dans la liste.

Étonnant, non ?

[Via Google Watch Blog]

Publié le 27 novembre 2008 à 13:13 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.