Le 26 novembre 2008

Quelques changements dans Google Maps


Google mapsfr Quelques changements d’interface pour Google Maps, qui ressemble un peu plus à Google Earth. Est-ce pour autant plus pratique ?

Les utilisateurs réguliers de Google Maps, le service cartographique de Google, découvrent depuis ce soir quelques évolutions de cet outil. Les boutons de l’interface ont été revus pour ressembler davantage à ceux de Google Earth. Pourtant, ces boutons ne sont pas tous très pratiques, comme les boutons de zoom et de dézoom, trop rapprochés, qui forcent à placer précisément le curseur avant de cliquer.

Nouveaux boutons et outils de navigation sur Google Maps
Nouveaux boutons et outils de navigation sur Google Maps – Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

En français, le bouton « More » devient « infos pratiques » et passe sur deux ligne, ce qui casse les lignes générales de l’outil. Ce bouton contient des cases à cocher pour activer les couches d’informations de Wikipédia, des photos et le trafic automobile.

Le bouton d’activation de Street View a été supprimé, et c’est Pegman le bonhomme jaune qui le symbolise sur la réglette de zoom. Pour consulter les clichés à 360°, il faut glisser-déposer le bonhomme jaune, transfert aucours du quel une vignette de prévisualisation de la vue est affichée et le fameux contour bleu des zones couvertes par Street View apparaît. Ainsi, on découvre que les vues panoramiques occupent désormais la totalité de l’écran. La position en cours est affichée dynamiquement sur l’image et disparaît lorsque l’ange de vue cesse d’être modifié. On peut également augmenter la taille du plan miniature pour apprécier des deux modes simultanément. Une boussole a également été ajoutée pour faire pivoter les vues, idée tout droit tirée de Google Earth.

Street View en haut, la carte en bas
Street View en haut, la carte en bas – Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

On regrettera toutefois les nombreuses incohérences dans l’interface. Par exemple, lorsque Street View est activé, on pourrait penser que le bouton « – » qui est placé en dessous du bonhomme sert à dézoomer. Non, il sert à quitter. Si vous entrez directement une adresse, cliquer ensuite sur le bonhomme jaune ne vous permettra pas de voir cette adresse dans Street View, mais de consulter la vue de là où serait tombé ce bonhomme si vous l’aviez déplacé d’1 pixel… D’autres mauvaises surprises sont à signaler, mais on vous laisse les découvrir…

L’équipe de Google Maps présente par ailleurs la collection des différents « Pegmen » utilisés pour couvrir les événements comme Dennis Hwang le fait pour les doodles.

Pendant ce temps, on apprend que Google Maps est maintenant disponible en Corée du Sud, tout comme en Argentine depuis deux semaines.

Publié le 26 novembre 2008 à 0:36 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.