Le 23 novembre 2008

Google inaccessible aux Antilles


Google prise Les abonnés d’Orange se voient privés de Google et de tous ses services depuis 4 jours.

Depuis jeudi dernier, les abonnés d’Orange en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique n’ont plus accès à Google et à ses services. Simple erreur des DNS ou moyen de pression de la part de l’opérateur internet ? A cette heure, le mystère reste entier et le problème non-résolu.

Imaginez le calvaire rencontré par les internautes concernés : plus d’accès à Gmail, à Google Maps, à Google tout court… Sans oublier le fait que les sites internet affichant des publicités AdSense sont de fait touchés par ce problème, ils sont beaucoup plus long à charger.

Les étudiants en Master de communication de l’UAG en Martinique font leurs travaux sur Gmail et les rendent sur Google Docs, explique un internaute sur DomActu. Ils sont en période d’examens et ne peuvent ni préparer leurs examens ni rendre les travaux qui sont en ligne, à cause d’Orange. Pour bien des entreprises aussi, ce black out est problématique et la productivité va en pâtir, tout comme les gains d’AdSense. En Europe ou aux États-Unis, ce souci serait inadmissible et les techniciens seraient au pied d’oeuvre pour le résoudre dans l’heure. Il semble que les guadeloupéens et les martiniquais aient moins d’importance aux yeux d’Orange…

A première vue, cela semble être un problème de DNS, ce qui fait la conversion entre les noms de domaines (google.com) et les adresses IP (209.85.129.132, par exemple) est erronée. Mais c’est peut-être l’arbre qui cache la forêt. Certains avancent qu’Orange aurait délibérément stoppé le trafic vers Google, pour s’en servir comme un moyen de pression. Le PDG d’Orange a récemment fait part de sa volonté de faire payer les fournisseurs de services car ceux-ci sont à l’origine d’une (trop) grosse consommation de la bande passante disponible. Google est connu pour luter activement contre cette hypothèse et soutient pleinement la Net Neutrality. Monsieur Lombard semble oublier un peu vite que si ces fournisseurs de services gratuits n’existaient pas, il y aurait beaucoup moins de monde qui utiliserait Internet, donc moins d’abonnés à Orange, donc moins d’argent dans les caisses de sa société…

En attendant la réparation, les internautes peuvent utiliser les services (gratuits, là aussi) d’Open DNS. Pour ce faire, il suffit d’entrer les adresses IP suivantes dans la configuration de votre navigateur, dans le champ « DNS » ou « Serveurs de noms » : 208.67.222.222 et 208.67.220.220. Néanmoins, tout le monde ne peut pas se permettre de faire ce genre de manipulations (notamment dans le cadre des sécurités d’entreprise) et les antillais devront encore patienter avant de retrouver leur accès aux services de Google.

[via TechCrunch et merci à tous les lecteurs antillais de Zorgloob qui nous ont alerté]

Publié le 23 novembre 2008 à 12:30 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.