Le 29 avril 2008

Google App Engine : le test


engineAu début du mois, Google lançait en grandes pompes son service gratuit dédié à l’hébergement d’applications web. Google App Engine était alors réservé aux 10000 premiers développeurs, sachant écrire des programmes en Python.

Depuis, les invitations ont été envoyées à un plus grand nombre de personnes, dont notre confrère Kazhar, qui a profité de cette nouveauté de Google pour apprendre le langage Python. Quelques jours et de nombreux tests plus tard, Kazhar a rédigé sur son blog un compte-rendu des bons et mauvais points de Google App Engine. Extrait :

Forcément, comme toute offre gratuite (où payante d’ailleurs), il y a des limitations techniques. Celles-ci sont disponibles sur le site d’App Engine. De base, cette plate-forme ne sera donc vraiment accessible qu’aux petites applications, nécessitant peu de ressources système.
J’ai voulu par exemple intégrer les données du RDF dmoz afin d’exporter certains de mes outils dédiés aux éditeurs là-bas. Malheureusement, l’importation de telles données est totalement inenvisageable à cause des limitations du système au niveau de l’ouverture et du téléchargement de fichiers.

Nous vous invitons à lire l’article complet sur le blog de Kazhar, notamment si vous comptez vous servir de ce service. Des exemples sont également disponibles sur le portail de Google App Engine, mais rares sont ceux qui fonctionnent sans problème.

Publié le 29 avril 2008 à 13:07 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.