Le 18 juin 2007

YouTube sous les feux de l’actualité


logo Youtube Il ne se passe pas un jour sans qu’une nouveauté est annoncée sur YouTube, la filiale vidéo de Google.

Eric Schmidt, le PDG de Google, et Marissa Mayer, vice-présidente, sont attendus aujourd’hui à Paris pour une conférence de presse. Selon toutes vraisemblances, c’est l’arrivée de Youtube en Europe qui devrait être annoncée. Hier a eu lieu un diner à « L’escale des yatchs de Paris », en présence de Nikesh Arora et de Elliot Schorage. Cette nuit, les convives dorment à l’hôtel Marriott, sur la rive gauche. Aujourd’hui mardi 19 juin à 10 heures 00, la conférence de presse se tiendra L’Atelier Richelieu, dans le deuxième arrondissement de Paris. Seuls les invités pourront s’y rendre.

Pourquoi toute cette agitation ? Pour le lancement certain de Youtube en Europe. Habituellement, rares sont ceux qui savent à l’avance ce que Google va annoncer, mais cette fois, un responsable de Francetélévisions a vendu la mèche. Ainsi, Youtube va être disponible en français, en allemand, en espagnol, et dans d’autres langues peut-être.
~~~~
édition à minuit 54 : ça se confirme :
youtube FR
youtube
youtube
youtube
youtube
Les sous-domaines suivants ont été activés : fr.youtube.com, de.youtube.com, es.youtube.com, uk.youtube.com, it.youtube.com, nl.youtube.com et pl.youtube.com. Merci beaucoup Pau Tomàs. Nouvelles images ajoutées à 01h41.
~~~~

Google a déjà noué des partenariats avec plusieurs chaines françaises, afin qu’elles puissent placer leurs contenus vidéos sur Youtube. Voici quelques unes de ces chaines :

Avant de lancer ces versions internationales, Google a récupéré des noms de domaines qui lui avaient été détournés, à l’image de youtube.fr, youtube.de, etc. Grâce à cela, le service vidéo va pouvoir marcher sur les plates bandes des autres services vidéos qui ont fait leur nid en Europe, Dailymotion est le plus représentatif d’entre-eux. Attention à ce que pourrait bien dire Eric Schmidt : la dernière fois qu’il est venu à Paris, l’année dernière, il annonçait la création prochaine d’un centre de recherche et développement en France. On l’attend toujours.
Cette grande nouveauté à venir sur Youtube ne masque pas pour autant toutes les autres qui ont été apportés ces derniers jours. Détaillons à présent les autres nouveautés de YouTube.

Les communautés d’utilisateurs de Google et de YouTube sont enfin reliées. Auparavant, les comptes utilisateurs de Youtube n’étaient pas reliés aux comptes Google. Cela vient du fait que les utilisateurs de Youtube pouvaient déjà avoir un compte avant que Google ne rachète cette compagnie. Désormais, vous pouvez utiliser vos identifiants de connexion de votre compte Google pour vous connecter à Youtube. Les comptes utilisateurs Youtube sont toujours présents en parallèle, en attendant une fusion prochaine. Cette connexion de Youtube au réseau Google a pour conséquence l’apparition de Youtube dans la liste des services de votre compte Google.

Youtube profite également d’un très beau coup de promo, grâce à un partenariat signé avec CNN à l’occasion des débats politiques des élections américaines. Le principe ? Les questions qui seront posées aux candidats, aux républicains comme aux démocrates, viendront tout droit d’internautes ayant mis en ligne une vidéo d’eux posant leur question. Le premier débat diffusant ces vidéos aura lieu le 23 juin, quelques questions sont déjà en ligne à l’adresse suivante : YouTube.com/debates.

Autre nouveauté : Youtube pour les téléphones portables. La version mobile est accessible à l’adresse http://m.youtube.com. Les vidéos sont encore peu nombreuses, car pour qu’elles puissent être visionnées, Google doit les transformer au format vidéo des téléphones portables de troisième génération : 3GP. Attention, Google prévient les utilisateurs que Youtube Mobile télécharge beaucoup de données, et leur préconise un accès à l’internet mobile illimité.

Un nouvel outil a été mis en ligne dans TestTube, le Google Labs de Youtube. Il s’agît de « Remixer« , qui permet de faire des montages vidéos : découper, placer, ajouter du texte, des effets, du son, des transitions, etc. Ce n’est pas encore Windows Movie Maker ou Adobe Premiere, mais ça y ressemble. D’ailleurs Youtube a signé un partenariat avec Adobe, car cette application est basée sur Adobe Premiere Express. Sachez aussi qu’il est préférable d’avoir déjà mis en ligne quelques vidéos avant d’utiliser « Remixer ».

En ce qui concerne le design, il y a eu des nouveautés également. En haut de la page d’accueil défilent dynamiquement (avec un fort bel effet de style) les vidéos visionnées actuellement par les utilisateurs. Deux remarques : on retrouve beaucoup de vidéos promues sur la première page de Digg.com et le soir ces vidéos sont en majorité des vidéos pour adultes… Les pages de résultats de Youtube ont elles-aussi connu quelques améliorations. La première d’entre-elles est la possibilité pour l’utilisateur de choisir entre voir les résultats au format « liste », c’est-à-dire vignettes et descriptions détaillées, ou les voir au format « grille », c’est à dire une suite de vignettes accompagnées seulement du titre de la vidéo. Quant aux pages affichant le lecteur vidéo – dont le nouveau look a été officialisé récemment, bien qu’un peu modifié entre-temps – elles offrent la possibilité de découvrir un nouveau design « Beta », qui ne change guère de l’ancien à vrai dire. Faites vous un avis avec Just a song about ping-pong.

Pendant ce temps, Steve Chen, le co-fondateur de YouTube, a annoncé que Google développe actuellement un système d’identification de vidéos, dans le but de repérer celles qui bafoueraient les droits d’auteurs. Comme celles de Jean-Yves Lafesse, qui réclame 8 millions d’euros de dommages et intérêts. A force de voir défiler des lignes de code, certains Googlers se mettent à écrire n’importe quoi. C’est le cas dans le lecteur de Youtube, où un internaute a découvert que dans les commentaires du code et dans les « traces » se trouvait de nombreuses injures : à voir sur Google Blogoscoped.

Nous ne pouvions pas terminer cet article sans parler du cousin de Youtube : Google Vidéo. Laissé de plus en plus à l’abandon au profit de YouTube – même le blog de Google Vidéo a été fermé – Google Vidéo tend à devenir de plus en plus un moteur de recherche de vidéos et de moins en moins un espace où stocker ces dernières. Preuve en est avec le changement de look de Google Vidéo, qui affiche maintenant les vidéos dans un cadre (une frame) et les informations complémentaires dans le cadre en haut de la page. Toutes les vidéos au format Flash que les robots de Google ont pu découvrir sur la toile sont présents sur Google Vidéo. De Youtube à Metacafé, de Yahoo Video à Break.com. Avec cela, Google Vidéo dispose maintenant comme Google Web d’une option de protection parentale, SafeSearch, pour éviter que les plus petits tombent sur des vidéos destinées aux plus grands. Par ailleurs, certains internautes ont remarqué que Google Vidéo ne sécurisait pas assez le transfert de données lorsque l’utilisateur veut publier une vidéo sur son blog ou l’envoyer par e-mail. La preuve ici.

Les prochaines nouveautés de Youtube seront à découvrir dans nos prochains articles sur Zorgloob, ou sur le site de 20 minutes

Publié le 18 juin 2007 à 23:49 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.