Le 30 mars 2007

Le recrutement chez Google


Le recrutement chez GoogleQui n’a jamais rêvé de travailler chez Google ? Ceux qui ne connaissent pas trop sont séduits par la réputation de l’entreprise et par son formidable succès en moins de dix ans ; ceux qui connaissent un peu plus les conditions de travail si particulières et si attractives que Google propose à ses employés rêveraient d’en faire partie… Au fur et à mesure que l’entreprise a grossi et a gagné ses galons, la polémique sur la politique de recrutement de la firme n’a cessé de s’intensifier. Essayons de préciser un peu les choses…

Pour créer le meilleur, recruter les meilleurs…
Derrière cette phrase se cache un vrai axiome pour Google. Les deux fondateurs, eux-mêmes brillamment diplômés, ont toujours voulu s’entourer de collaborateurs de qualité. Les spécialistes des ressources humaines qui ont eu l’occasion de travailler avec Google ne le nient pas : on a peu de chance d’entrer dans l’entreprise si on ne possède pas un doctorat ou un diplôme d’une grande université ! Cet élitisme a souvent fait parler de Google et pas toujours en bien mais il est important de préciser qu’elle n’est pas l’exclusivité de Google : Microsoft et Amazon ont toujours essayé de suivre cette idée en ce qui concerne leurs responsables en tout cas. Certes, cela paraît évident pour toute entreprise : lorsque l’on choisit quelqu’un pour un poste, on veut le meilleur possible mais nous allons voir que chez Google cela prend un tout autre sens…

Solliciter les hauts diplômés
Google est très présent dans les universités américaines de prestige pour repérer et suivre les futurs docteurs en informatique. La firme de Mountain View ne considère pas seulement que ce sont les formations qui sont importantes mais aussi le fait de faire de longues études : cela met en exergue une grande motivation mais aussi une réelle passion dans certains domaines comme l’informatique. La rigueur acquise dans ces formations est aussi un élément important pour les recruteurs de Google. On se souvient que les deux fondateurs ont toujours préféré suivre les chiffres et les analyses qu’agir à l’intuition lorsque cela est possible. Pour Google, les études sont donc aussi et peut-être même avant tout un signe de force de caractère.

Une usine à recruter
Avoir une telle ambition de recruter les meilleurs coûte en général très cher ! Google n’aurait jamais pu s’offrir les ingénieurs et diplômés les plus brillants lors de ses débuts mais l’entreprise a eu de la chance : lorsque elle a commencé à se développer, cela se passait peu après l’éclatement de la bulle Internet dans les années 2000. Le marché regorgeait alors de jeunes diplômés motivés mais désabusés par les petites structures… Google les attendait ! Une fois cette période si particulière passée, Google a décidé une fois de plus de se démarquer des habitudes entrepreneuriales en créant sa propre entité dédiée au recrutement. Et cette entité est plutôt impressionnante : on estime à 500 personnes le nombre d’employés de Google alloués à cette entité ce qui représente quand même 1 employé sur 20 qui ne s’occupe que de recruter de futurs collaborateurs. Les effectifs du service de recrutement sont donc très importants et paraissent presque disproportionnés. Cependant, il faut préciser que Google recevrait près de 500 000 candidatures par an et recrute plus de 10 employés par jour !

Des entretiens pour évaluer les compétences techniques
En surface, le processus de recrutement de Google ressemble à celui d’autres grandes entreprises : entretien, tests techniques… Comme toujours chez Google, on retrouve de l’humour même dans ces tests ! Exemple de question :

Le premier jour que vous travaillez chez Google, vous découvrez que votre voisin de bureau est l’auteur du manuel que vous préfériez dans votre première année à l’université. Que faites-vous ?

  • Vous vous inclinez obséquieusement et demandez un autographe?
  • Vous faites en sorte de ne faire aucun bruit et vous frappez délicatement sur votre clavier pour ne pas le gêner dans sa concentration ?
  • Vous lui offrez chaque jour des barres de chocolat et des caramels ?
  • Vous citez votre formule favorite trouvée dans son livre et vous lui expliquez que vous en avez fait votre « mantra »?
  • Vous lui montrez comment l’exemple 77 aurait pu être résolu plus simplement avec 34 lignes de code de moins…

Mais Google se démarque des autres entreprises sur plusieurs points :

  • Le processus de recrutement est géré en suivant des méthodes industrielles : les recruteurs sont spécialisés par type de poste visé, type de profil recherché ou zone géographique de recrutement. Conséquence directe : chaque recruteur ne reçoit qu’une petite partie des candidatures et peut donc les examiner dans le détail et sélectionner ceux qui seront appelés à passer les tests et les entretiens successifs.
  • En plus de n’utiliser que peu d’outils pour « chasser des profils » (cabinets spécialisés, contacts avec les écoles, presse, etc.), les recruteurs ont créé une « université d’été » leur donnant la possibilité d’identifier des candidats capables de résoudre des problèmes complexes à travers des concours de mathématiques par exemple.
  • Dernier point vraiment original : l‘implication des pairs (déjà évoquée sur le suivi et la notation des projets en interne : peer review chez Google) et futurs collègues dans la recherche dans les entretiens ! Et des entretiens il y en a chez Google : en moyenne 8 pour finaliser une candidature ! Le candidat n’est pas interrogé sur sa personnalité ou sur sa capacité à vivre en groupe mais sur des points techniques précis orientés métier. Ainsi en ne testant pas vraiment le caractère du candidat mais en lui faisant passer les tests techniques par ses futurs collègues, Google laisse à ses employés la possibilité de « choisir » les gens avec qui ils aimeraient travailler et donc créer une bonne ambiance de travail indirectement.

Le système de recrutement de Google a fait ses preuves…
Comment ne pas penser donc que cette véritable machine à recruter est réellement pour quelque chose dans la réussite de Google ? Les deux fondateurs ont dès le départ voulu bien s’entourer pour bien produire. Il en résulte que 10 ans après, la firme a su inventer son propre système de recrutement en partant de rien et en fixant ses propres exigences. Même si le nombre de candidatures ne cesse d’augmenter sur les bureaux, la flexibilité du service a permis de continuer à améliorer le système sans cesse sans jamais faillir…

Alors qu’attendez-vous pour envoyer votre CV ?

Article rédigé par Aysoon (Aysoon.com), Contributeur Zorgloob.

Publié le 30 mars 2007 à 20:14 par dans Actualité

6 commentaires

  1. milutinovic a dit :

    je cherche un job

  2. kolumis a dit :

    cherche bien mdr

  3. recrutement a dit :

    le rêve d’être recruté par Google

  4. Isabelle Yasmine a dit :

    Bonjour ,
    Je voudrais savoir si une filiale de Google serait implantée en Algérie.
    Je souhaite aussi savoir comment contacter la Direction Google pour déposer mon CV.
    Mes remerciemnts

  5. Bonsoir je suis un jeune camerounais ayant revé de travailler chez les GOOGLERS le jour ou j’ai vu cette émission a la tele.
    je voudrais savoir s’il ne faut qu’a partir du Doctorat qu’il faut avoir pour travailler chez les GOOGLERS.quelqu’un comme moi je suis encore élève et j’ai le désire de travailler chez vous .je voudrais aussi savoir si on ne peut pas crée l’une de vos filière au Cameroun.est que avec le BAC on peut travailler chez vous.
    MERCI j’attends vos réponses.
    CYRILLO dépuis le cameroun.

  6. TOUYA Abdelaziz a dit :

    d’ailleurs un beau salut a la direction de la société Google pour tout et en plus je veux s’savoir comment contacter la Direction Google pour déposer mon CV et merciii voila mon Email touya.abdel@hotmail.com et merci encore une fois de votre occupation