Le 28 juillet 2006

Google Code : Un tremplin pour l’Open Source !


Logo GNU Aujourd’hui je vais vous parler d’une nouveauté Google qui était très attendue par la communauté informatique libre : Google Code Hosting. Il s’agit d’un gestionnaire de versions et de bugs pour code Open Source. Sachant que tous les lecteurs de Zorgloob ne sont pas forcément des programmeurs, je vais essayer de vous expliquer en quoi tout cela consiste.

Tout d’abord qu’est ce que le logiciel libre me direz vous ? Il s’agit d’un logiciel qui respecte, en fonction de sa licence, certaines libertés comme par exemple le droit de modifier/adapter un logiciel sans craindre de tomber dans l’illégalité. De plus en plus de logiciels libres sont accessibles au grand public. Firefox par exemple est libre, mais il en existe de nombreux autres comme Linux ou Open Office pour les plus connus. Pour en savoir plus sur les logiciels libres, je vous invite sur le site de RyXéo, une société bordelaise spécialisée dans le monde du libre.

En quoi consiste alors Google Code ? Il permet aux développeurs d’un projet de rendre public le code source de leur logiciel sous couvert d’une licence mais surtout de gérer les versions (les fameux 1.5.0.5 et autres nombres associés aux noms des logiciels) de leur code (c’est à dire l’ajout / suppression de fonctionnalités). Concrètement Google Code Hosting utilise un système nommé Subversion (SVN) qui permet de gérer les version des fichiers du projet et ce même si le projet est géré par de nombreux utilisateurs. À chaque changement dans le code les programmeurs peuvent propager leurs modifications sur les serveurs de Google qui proposeront alors aux personnes récupérant le projet la version la plus récente.

Mais cela va plus loin car chaque page de projet possède un onglet « issues » qui permet à toute personne ayant utilisée le programme de signaler un bug à l’équipe en charge du projet, bug qui pourra alors être suivit, assigné à un programmeur puis corrigé lors d’une nouvelle version.

Au final, après avoir taggué votre projet, celui ci sera disponible via le moteur de recherche de Google Code Hosting et permettra donc à votre projet de mieux se faire connaître. De plus chaque projet possède sa propre adresse pour un accès direct et chaque fonctionnalité est accessible très simplement. Un exemple avec la page d’accueil d’un projet, la page Subversion (pour voir le code source cliquez sur Trunk), la page des « Issues »

Publié le 28 juillet 2006 à 8:13 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.