Le 14 juin 2006

Google tirerait-il des enseignements des Béta précipitées ?


Google changerait-il de stratégie concernant sa politique de bétas ? C’est une question légitime quand on connait l’empressement de Google à nous proposer des produits parfois non finalisés et causant des gros ennuis aux utilisateurs (je pense par exemple à Google Analytics ou Web accelerator) qui contraste avec la politique de béta fermée de ces derniers jours (Google Spreadsheets et Picasa Web, qui permet de stocker 250 Mo de photo et de les rendre disponible en ligne).

Une façon d’éviter de rendre disponible au public un logiciel comportant trop de risques ? C’est fort probable : Google Spreadsheets, par exemple, entraine d’énormes utilisations du processeur lors de toute action (clic, sélection, défilement des cellules ou insertion de données) ainsi qu’une triste surprise en cas de déconnexion, même très courte, suivit d’une reconnexion : la perte de toutes les modifications effectuées. De même, comme le révèle notre confrère Philipp de blogoscoped, Picasa Web ne permet actuellement pas de rendre privé un album (il est juste retiré des listes accessibles à tous, mais si vous trouvez son adresse, vous avez accès à toutes les images… Rassurant non ?)…

Une béta restreinte permet ainsi de contenir l’hémorragie en cas de gros bug, le temps de le corriger et de le rendre disponible à tous, le logiciel paraitra plus sûr et efficace.

Publié le 14 juin 2006 à 21:52 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.