Le 21 avril 2006

Google Story


Comment Google est-il devenu un géant du Web en moins de 10 ans ?

C’est la question à laquelle ont tenté de répondre David A. Vise et Mark Malseed, deux journalistes d’investigation indépendants notamment pour le Washington Post et le Boston Herald dans leur livre intitulé « Google Story ». Publié en France depuis le 9 mars dernier, cette success story consacrée à Google fait l’apanage des rayons nouveauté des librairies autant généralistes que spécialisées. Et oui, il semble qu’à présent l’engouement pour le moteur recherche se propage au-delà des spécialistes (notamment les Zorglers) pour conquérir le grand public. Mais y-a-t-il vraiment des choses intéressantes dans ce travail d’investigation ou est-ce un tissu de banalités ficelé par une campagne marketing ?

En dépit des nombreuses coquilles et fautes d’orthographe de la traduction française, le récit des deux journalistes est assez agréable à lire. Reprenant l’ascension du moteur de recherche depuis ses débuts, l’enquête est parsemée d’anecdotes amusantes et de descriptions bien rendues notamment à propos de la vie de Sergey Brin et de Larry Page. On y découvre par exemple les penchants de Sergey pour la pratique du trapèze ou encore les exploits d’adolescent de Larry qui construisit une imprimante à jet d’encre en Lego. Mais les auteurs ont surtout appuyé sur culture d’entreprise originale développée au sein du Googleplex surtout au Chapitre 18 consacré à Charlie, chef cuisto un peu hors norme de Google. En parlant de culture, les deux journalistes rappellent de façon un peu redondante les idéaux hérités de l’esprit « Burning Man » de Google tout au long de leur récit. En effet, à force de citer la devise « Ne faites pas le mal » on croirait presque à une ironie mal placée. Bref, à côté de ces détails divertissants, les deux journalistes d’investigations ont recherché les facteurs clés du succès de la stratégie de développement de Google. Ainsi, de longs développements sont consacrés aux techniques de management très spéciales adoptées par les dirigeants du moteur de recherche alliant l’esprit créatif des deux fondateurs et l’expérience solide en gestion d’Eric Schmidt. D’ailleurs, une partie intéressante explique la politique intelligente de la boîte en matière de liens commerciaux et on ne saurait reprocher aux auteurs d’avoir rappeler la polémique au sujet des revendications en propriété de la société Overture sur cette technique.

Enfin, trop de compliments tuant le compliment, il s’agit maintenant de traiter des points les plus intéressants à savoir les critiques. Comme déjà signalé, il aurait été certes intéressant de consacrer un chapitre entier à Charlie le cuisto si les aspects technologiques n’avaient pas été un peu synthétisés. En effet, même si cet ouvrage s’adresse au grand public, il est malheureux d’avoir si peu insisté sur les différents services proposés comme Google Earth (même si mon attrait pour ce logiciel me rend un peu subjectif…). Plus schématiquement, chaque innovation est présentée de la même façon : une idée, l’accord des dirigeants et hop le produit est proposé aux consommateurs ; comme si les péripéties techniques étaient de second ordre dans une entreprise de nouvelles technologies. Enfin, il est peut-être un peu regrettable que l’analyse des deux auteurs ne contienne environ que 0,5% de critiques laissant imaginer qu’au détour des différents épisodes de la vie de Google se cachent des « bourdes » dont il vaut mieux ne pas parler.

En résumé, vous l’aurez compris, ce livre vaut le coup surtout dans l’optique de passer un bon moment plus que de vouloir se plonger dans une analyse fine des apports de Google dans la société de l’information. Mais cela on peut s’en rendre compte dès la première page dans laquelle les deux journalistes comparent de façon un peu facile l’invention de l’imprimerie à celle du Page Rank.

Article rédigé par Bertrand Pautrot, Béta contributeur Zorgloob.

Publié le 21 avril 2006 à 13:14 par Kendos dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.