Le 28 janvier 2006

Google cybersquatté, encore…


Google a, une nouvelle fois, été cybersquatté, cette fois par des noms de domaines français.

Ce n’est pas la première fois , ni la deuxième, ni la troisième fois que le moteur de recherche est cybersquatté, mais c’est (à ma connaissance) la première fois que ce sont des noms de domaines en « .fr » qui sont utilisés.

La méthode de squattage utilisé est le « typosquatting », c’est à dire reprendre le nom d’une marque célèbre mais en modifiant l’ordre des lettres, en en ajoutant ou en en retirant de telle sorte que si un utilisateur fait une faute de frappe il se retrouve sur le site pirate en question. Exemple, le K se trouve à côté du L sur un clavier AZERTY, donc ce n’est pas pour rien si le site Googkle a créé la panique en avril dernier car il profitait de sa proximité orthographique avec le célèbre moteur de recherche pour infecter avec des virus et spywares ceux qui allaient sur ce site.

Cette semaine donc, c’est le JournalDuNet qui publie sa page hebdomadaire des nouveaux noms de domaines français enregistrés. Parmi ceux-ci, il apparait que les noms de domaines suivants ont été enregistrés :

  • goiogle.fr
  • glogle.fr
  • googfle.fr
  • googlke.fr
  • et bien d’autres

Certains de ces noms de domaines ont également été achetés et détournés dans leur version « .com ».

Selon le JournalDuNet, ce serait la société Décathlon qui aurait enregistré ces noms de domaines. Pour affirmer cela, la JDN s’est basé sur le WHOIS (service d’informations sur les noms de domaine) qui indique que c’est bien la société Décathlon S.A. qui est détentrice de ce nom de domaine. Seulement voila, après enquête il apparaît que ce WHOIS a été falsifié par la personne qui usurpé l’identité de la marque de sport.

Méfiance donc…

Publié le 28 janvier 2006 à 15:28 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.