Le 23 décembre 2005

Google et AOL : Marissa Mayer fait le point


Marissa Mayer GoogleMarissa Mayer, la vice présidente chargée des produits de recherche et de l’expérience utilisateur, fait le point sur les nombreuses rumeurs qui entourent l’alliance Google-AOL.

  • Non, les pages d’AOL ne seront pas mieux classées dans les résultats d’une recherche sur Google, pour ne pas compromettre l’objectivité des résultats. Si une page d’un partenaire (de Google) est bien positionnée, c’est parce qu’elle répond correctement à la recherche de l’utilisateur, pas parce que nous faisons du business avec eux. Aucun rapport entre le fait que des partenaires de moteurs soient bien classés dans ceci ? Ça reste à prouver, surtout quand on lit cet article de Jean Véronis
  • Les équipes de Google aideront les webmasters d’AOL pour rendre leur contenu plus accessible aux robots, comme ils le font avec tous les webmasters du monde. Du coup, si les pages sont plus « lisibles » pour googlebot, elles seront sans doute mieux classées : ça ne contredit pas le premier point ça ?
  • Non, il n’y aura pas de favoritisme dans les publicité. Ce n’est pas parce qu’AOL a reçu a (gros) crédit de la part de Google qu’ils vont se mettre à acheter plein d’AdWords et faire s’envoler les prix.
  • Il n’y aura pas de bannières de publicités sur la page d’accueil ou dans les SERPs (pages de résultats). Il n’y aura pas de pop-up ou de publicités flashy sur le site de Google, jamais…

Bref, Don’t be evil *…

* autrement dit, ne faites pas de mal , c’est la devise de Google.

Publié le 23 décembre 2005 à 12:10 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.