Le 22 novembre 2005

Google propose la recherche de contenus libres


Le moteur de recherche Google (comment ça « c’est quoi ? »), dans sa version américaine, propose depuis peu la recherche de contenus libres (sous licence Creative Commons par exemple). Il est dès lors possible de recherche un article, une musique ou alors une vidéo libre de droit, ce qui signifie que vous pourrez dans le meilleur des cas, le télécharger gratuitement et le diffuser sur votre blog par exemple (Yahoo ! Bon… c’est fait :D). Dans le pire des cas, vous devrez citer le nom de l’auteur, ce qui, sérieusement, n’est pas la moindre des choses.

Google permet donc, tout comme Yahoo! depuis plusieurs mois maintenant, aux artistes, auteurs, et cinéastes libres de s’exprimer et d’être mis en avant par ce type de fonctionnalités, à contrario des propriétaires qui savent combien de puissances de 10 se cachent sous le mot licence, mais pas forcément derrière l’objet de cette licence.

Pour le moment, cette personnalisation de la recherche, ou plutôt « filtrage » devrait-on dire, s’effectue sur trois niveaux :

– Le premier, « not filtered by license », permet, les plus Anglophones d’entre vous (et les moins aussi, tellement c’est transparent… nan nan cherchez pas vous n’avez pas d’excuse), de ne pas trier la recherche. En fait, il s’agit simplement d’une recherché normale, comme vous en effectuez depuis qu’Internet a trouvé refuge chez vous.

– Le second, « free to use or share », permet d’afficher les contenus gratuits et libre de partage. Vous pouvez ainsi librement l’envoyer à votre meilleur(e) ami(e).

– Le troisième, « free to use or share, even commercially », signifie que vous pouvez même diffuser le contenu que vous piochez sur Internet, avec la possibilité d’en tirer un profit commercialement parlant.

– Le quatrième (oui je sais j’avais dit trois niveaux, mais bon, qui parle ici ? :D), « free to use, share or modify » est un filtrage intéressant, surtout pour les artistes, puisqu’il s’agit là du même niveau que le second, avec la possibilité de modifier l’œuvre, ainsi, vous pourrez intégrer un morceau particulièrement bien comme sample dans votre super production lycéenne.

– Et enfin, le cinquième, l’auriculaire : le petit doigt ! Non, non, et non. Reprenons : Le cinquième niveau, « free to use, share or modify, even commercially » est identique que le quatrième à la différence près que vous pourrez tirez quelques finances de l’œuvre modifiée (par exemple, vous pourriez intégrer un morceau musical comme sample dans le vôtre, et ensuite vendre celui-ci. C’est tout à fait légal grâce à ce type de licence).

Il est bien évident que ce type de filtrage concerne avant tout une partie infime des internautes explorant la toile, et c’est certainement pour cela que cette nouvelle fonctionnalité, qui a pourtant un côté assez pratique, n’a pas reçu le même tapage médiatique que d’autres produits de Google. C’est également pour cette raison qu’il semble que Google ne soit pas pressé de porter ces fonctionnalités sur les versions non américaines de Google. Enfin, il faut se rendre compte de l’évidence, le Français, l’Allemand, le Japonais, l’Hindi, le Chinois, ne représentent après tout qu’une infime partie (les américains doivent évaluer cela aux alentours de 3,65%) de la population mondiale :D.

Il faut noter que Yahoo!, dont je vous ai parlé il y a quelques lignes, propose un outil similaire, enfin pas vraiment puisqu’il est, à mon sens, beaucoup mieux mis en avant, et offre des résultats de bien meilleure qualité que son concurrent. Il faut également noter que ce service de filtrage, aussi bien pour Google que pour Yahoo, est encore de phase bêta, et à défaut de dire que seuls les bêta l’utilisent, nous retiendrons simplement le fait qu’il faudrait, avant de risquer le pillage de contenu, vérifier une seconde fois le type de licence bien souvent indiqué par l’éditeur/webmaster/auteur/créateur1 du site/article/œuvre2.

1 rayez les mentions inutiles
2 rayez les mentions inutiles

Article rédigé par Stéphane Rangaya, Béta Contributeur Zorgloob.

Publié le 22 novembre 2005 à 9:06 par Kendos dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.