Le 12 novembre 2005

Google utilisé pour tuer ?


On savait que le célèbre navigateur était utilisé pour trouver des failles de sécurité sur des sites web, ou encore pour trouver des méthodes de fabrication de bombes.

Il y a deux ans et demi, à Durham (Caroline du Nord, Etats-Unis), le corps d’une femme est découvert dans un lac, étranglée. Le procès a lieu actuellement : son mari, Robert Petrick, est le principal suspect.
L’une des preuves majeures de cette affaire est le fait que le suspect avait, juste avant le crime, recherché sur Google les mots « neck, » « snap, » « break » et « hold » (littéralement : cou, rupture, rompre et prise). Ceci a pu être prouvé par les experts qui ont examiné le contenu de l’ordinateur de l’accusé.

Cela ne prouve pas qu’il est coupable, mais vous admettrez que c’est tout de même suspect.

Plus d’informations sur le site WRAL [en] qui couvre l’évènement.

Publié le 12 novembre 2005 à 13:06 par dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.