Le 29 octobre 2004

Bonne chance Mr le Président


Les chercheurs chez Google sont sur le qui-vive après que le Président Bush ait demandé à leur service payant « Google Answers » de trouver Osama Bin Laden. Mr Bush, parlant à un Fund Raiser à Baltimore aujourd’hui, a dit qu’il était confiant, que Google pourrait localiser le terroriste N° 1. Il a ajouté,

« Nous n’attendons pas de Google qu’il livre Bin Laden à la justice ou d’autres choses. Nos Forces Spéciales feront attention à tous les détails .. une fois que Google nous aura dit où aller le cueillir ».

Le CEO de Google Dr Eric E. Schmidt dit que sa compagnie a été confrontée auparavant à quelques recherches du type « mission impossible » mais jamais un tel défi comme celui de Mr Bush. Il a cependant dit,

« Nous pouvons trouver n’importe quoi. Pour un bon prix nous pouvons trouver Dieu. Une part significative de nos revenus provient de notre service payant « Google Answers ». Les gens y vont, tapent leur question et, pour la modique somme de 2,50 $, nos chercheurs experts y répondront. Mr Bush a tapé « Où est Osama Bin Laden ? ». Nous n’avons pas donné au Président le prix de cette recherche mais nous pensons qu’elle sera un peu plus chère que 2,50 $. »

Des sources indiquent que Bill Gates, en entendant parler de cette affaire, a offert de réduire le prix de Google, quel qu’il soit, en trouvant Bin Laden pour 15 % de moins. Gates a dit aux journalistes,

« Notre nouveau moteur de recherche MSN surpasse tout programme, système ou algorithme que Google peut avoir en sa possession. Nous n’essayons pas de prendre le dessus du marché des moteurs de recherche mais essayons de l’améliorer pour le bien de tous. Si par hasard, cela mettait Google et tous les autres moteurs de recherche hors du Business … »

Des sources chez Google disent qu’ils ont aussi recommandé que le Président mette un ou deux Adwords stratégiques .. petites publicités qui pourraient attirer Osama Bin Laden à cliquer sur un lien. Une source anonyme a indiqué,

« Nous pouvons installer les pubs Adwords de Bush de sorte que nous puissions surveiller l’adresse IP de toute personne cliquant dessus. Par exemple, la pub de Mr Bush pourrait dire, »

« REMISE SUR PIECES POUR VOITURES PIEGEES »

« Une fois que Bin Laden eu cliqué sur cette annonce, nous transmettrions cette information au Département d’Etat .. boom, nous avons eu notre terroriste, vérifiez SVP. »

Google nie les rumeurs selon lesquelles Bin Ladin a chargé Google Answers de trouver comment éviter le Président Bush. Le Président Bush nie qu’il nie les rumeurs. Le Département d’Etat nie les rumeurs que Mr Bush nie les rumeurs. Bin Laden met les voiles …

Traduction libre par Zorgloob d’une nouvelle parue dans TheSpoof

Publié le 29 octobre 2004 à 10:22 par Kendos dans Actualité

Billet trop ancien. Les commentaires sont maintenant fermés.